Accueil Economie Morts du textile : deux tiers des entreprises ferment les yeux

Morts du textile : deux tiers des entreprises ferment les yeux

par Arnaud Bihel

Seules 9 enseignes ayant fait appel à un sous-traitant dans le Rana Plaza, où plus de 1000 travailleurs/euses ont péri en avril, ont participé à la réunion sur l’indemnisation des victimes.


 

« Les consommateurs seront choqués d’apprendre que presque six mois après le drame du Rana Plaza, une seule enseigne a fourni une indemnisation aux victimes », accuse Monika Kemperle, Secrétaire générale adjointe de la fédération syndicale IndustriALL.

Suite à l’effondrement du Rana Plaza, cet immeuble abritant des ateliers de confection, qui a fait plus d’un millier de morts fin avril au Bangladesh, une réunion sur l’indemnisation des victimes se tenait les 11 et 12 septembre à Genève sous l’égide de l’Organisation internationale du travail (OIT). Et seules 9 des 29 marques identifiées comme ayant sous-traité une production au Rana Plaza y étaient représentées.

Auchan et Carrefour aux abonnés absents

Les 9 présents étaient Bon Marché, Camaïeu (qui s’était fait tirer les oreilles), El Corte Ingles, Kik, Loblaw, Mascot, Matalan, Primark, Store Twenty One.

Parmi les 20 enseignes qui n’ont pas daigné faire le déplacement on trouve les français Auchan et Carrefour, ainsi que Adler, Benetton, C&A, Cato Corp, The Children’s Place, Dressbarn, Essenza, Gueldenpfennig, Iconix Brand, Inditex, JC Penney, Kids Fashion Group, LPP, Mango, Manifattura Corona, NKD, Premier Clothing, PWT Group, Texman et Walmart, le plus important distributeur au monde.

35 millions de dollars demandés

Les présents ne se sont toutefois pas encore accordés sur les montants et les mécanismes d’indemnisations. De futures réunions seront nécessaires. Seul Primark s’est déjà engagé à verser en urgence trois mois de salaire supplémentaires à toutes les familles affectées.

Selon les associations et associations de défenseurs des travailleurs du Rana Plaza, près de 75 millions de dollars seraient nécessaires pour une indemnisation complète des victimes et de leurs familles – dont près d’une moitié, 33 millions, devrait être déboursée par les entreprises donneuses d’ordre.

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

1 commenter

lOurs 18 septembre 2013 - 16:05

« Les consommateurs seront choqués d’apprendre que presque six mois après le drame du Rana Plaza, une seule enseigne a fourni une indemnisation aux victimes » non, je ne crois pas, ils sont même co-responsables de ce terrible accident en achetant des T-Shirts à 5 euros sans se poser de questions.

Répondre

Laisser un commentaire