Accueil Politique & SociétéÉducation Nouvelle charte contre les jouets sexistes

Nouvelle charte contre les jouets sexistes

par Camille Saint-Cricq

Photo de @PepiteSexiste

Les professionnels du jouet ont signé une charte les engageant à faire reculer les stéréotypes dans le jouet. Ce n’est pas la première.

Finies les ventes de jouets avec, d’un côté, des rayons « filles » et leurs lots de jeux pour faire le ménage, s’occuper de poupons et s’habiller en princesse passive et, d’un autre côté, des rayons garçons pleins de jeux de construction, de héros ou de bataille ?  Pas sûr, car à cette période de l’année, les catalogues et emballages des fabricants de jouets sont déjà imprimés.

Mais le gouvernement veut quand même sensibiliser les professionnels trois mois avant Noël. Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances, et Adrien Taquet, secrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé ont réuni les professionnels de la filière (fédération de distributeurs et de fabricants de jouets) afin qu’ils s’engagent à faire des efforts « mesurables » pour améliorer la représentation mixte de jouets.  «C’est par ce type d’actions que nous renforcerons à terme la présence des femmes dans les carrières scientifiques en général, et l’industrie en particulier» insiste Agnès Pannier-Runacher tandis qu’Adrien Tacquet a souligné : « On sait que dans la période des 1000 premiers jours de leur vie, c’est par le jeu et les jouets que les enfants découvrent le monde et construisent leurs repères. c’est là où beaucoup de choses se construisent pour l’enfant. C’est dès cette période que l’on doit lutter contre les stéréotypes attribuant aux filles et aux garçons des rôles différents, et combattre les biais inconscients qui se répercutent sur la mixité professionnelle plus tard »

Des associations militant pour des jouets non genrés ont apprécié la démarche comme Elles Bougent qui promeut les métiers d’ingénieurs et de techniciennes auprès des jeunes femmes ou Pépite sexiste qui dénonce le marketing genré.

La situation régresse

Depuis les années 80, les professionnels du jouet n’ont cessé de multiplier les « niches de produits » pour filles et garçons.« En 2015, une sociologue américaine a regardé le catalogue de 1975 d’un grand distributeur, et à l’époque seuls 2 % des jouets étaient ‘genrés’, stéréotypés par genre. Elle a fait le même exercice sur le site Internet actuel d’un grand acteur du divertissement pour les enfants, et l’intégralité des jouets étaient ‘genrés’. En réalité, on a plutôt régressé. » a rappelé Adrien Taquet sur France Inter.

Cette nouvelle « Charte d’engagements volontaires pour une représentation mixte des jouets » fera-t-elle bouger les fabricants et distributeurs  ? Rappelons qu’une charte n’engage que celui qui la signe…. Et ce n’est pas la première tentative pour faire bouger les professionnels du jouet. En 2014 la délégation aux Droits des femmes du Sénat avait déjà tenté une charte.

Voir Jouets sexistes : un train de mesures de sénateurs

A l’époque les fabricants de jouets affirmaient qu’ils ne faisaient que répondre à la demande (qu’ils avaient habilement créée). Cette fois-ci, ils semblent se montrer plus compréhensifs. Michel Moggio, président de la Fédération française des industries jouet/puériculture (FJP) a parlé d’ « évangéliser tous les acteurs ». Il estime que les professionnels ont déjà fait des progrès en évitant , « dans les univers très typés » que les jouets ne soient « trop ‘excluants’ en ajoutant des caractères féminins dans les jeux de construction, d’imitation, à figurines… » Les fabricants envisagent même la création d’un « label pour tous » (pas « et pour toutes » !, ndlr)  qui serait « incluant »…

Les principaux engagements de la charte

– développer des jouets ne véhiculant pas de stéréotypes discriminants, promouvoir de manière large les jeux scientifiques avec la création d’un label « Sciences, Technologie, Ingénierie, Maths », des présentations neutres ou mixtes ;

– Supprimer la catégorisation « jouets filles » et « jouets garçons » dans les catalogues (imprimés ou en ligne), recourir à une présentation par catégories de produits ou par type de bénéfice apporté par le jouet (créativité, résolution de problèmes, développement physique et/ou intellectuel, sociabilité …) ;

– pour les distributeurs qui ont développé des univers « filles » et « garçons » – étant entendu que cette caractérisation par le genre a vocation à disparaître afin d’éviter les stéréotypes de genre, explicites ou implicites, à partir de 2020, notamment via des codes couleurs ou d’autres indices de cloisonnement entre filles et garçons (ex : absence de mixité filles-garçons dans les photos de certaines pages, formulation exclusivement masculine ou féminine, par exemple « les héros » ou « princesses ») ;

– mettre à la disposition des magasins un module audiovisuel de formation créé en partenariat avec les associations signataires de la charte, les fédérations de fabricants et les distributeurs pour sensibiliser les vendeurs / vendeuses en magasins aux stéréotypes de genre ;

 – promouvoir auprès des acteurs du secteur des outils permettant de développer une communication et un marketing ne comportant pas de stéréotypes de genre.

Lire aussi dans Les Nouvelles News

UNE POUPÉE ASTRONAUTE POUR QUE LE CIEL SOIT LEUR SEULE LIMITE

FEMMES SCIENTIFIQUES CONTRAINTES PAR LES BIAIS SEXISTES

DE SCIENCE ET D’AMOUR, MARIE CURIE ET SA SŒUR BRONIA

DES JOUETS NON SEXISTES POUR AUGMENTER LE NOMBRE D’INGÉNIEUR.E.S

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire