Accueil CultureScience La nouvelle classe d’astronautes US est paritaire

La nouvelle classe d’astronautes US est paritaire

par La rédaction
Hammock

Christina Hammock. Crédit : NASA

Quatre femmes et quatre hommes sont les nouvelles recrues de la NASA pour « repousser les frontières de l’exploration » spatiale.


 

La NASA a dévoilé lundi 17 juin « un nouveau groupe d’astronautes potentiels qui aideront l’agence à repousser les frontières de l’exploration et voyager vers de nouvelles destinations dans le système solaire ». Le grand défi lancé par Barack Obama étant d’envoyer des humains dans l’orbite de Mars dans les années 2030.

Les 8 nouvelles recrues vont rejoindre la quarantaine d’astronautes prêts à effectuer des missions spatiales que compte déjà l’agence spatiale américaine.

Il s’agit de 4 hommes et 4 femmes, tous trentenaires, sélectionnés à l’issue d’un processus long de 4 ans et demi. Il y avait au départ plus de 6 000 postulant-e-s.
Les 4 élues sont Nicole Aunapu Mann, pilote d’avion de chasse ; Anne McClain, pilote d’hélicoptère ; Christina Hammock et Jessica Meir, des scientifiques. Les 4 hommes – Andrew Morgan, Josh Cassada, Victor Glover et Tyler Hague – sont issus de l’armée.

C’est la première fois qu’une telle sélection affiche une parité hommes/femmes. La NASA ne dit pas s’il s’agit d’un choix délibéré. Depuis ses débuts, l’agence a compté dans ses rangs 330 astronautes, dont 48 femmes.

Si la première femme a avoir effectué un vol spatial était la soviétique Valentina Terechkova en 1963, il a fallu attendre 1978 pour que l’équipe d’astronautes de la NASA se féminise, et cinq ans encore pour voir la première Etats-unienne dans l’espace. Il s’agissait de Sally Ride, il y a tout juste 30 ans, le 18 juin 1983.

 

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire