Pendant la coupe du monde, la foire aux femmes journalistes

Elles ont bataillé pour se faire une place dans le journalisme sportif. Les voici réduites à des objets sexuels.

Après les Wags, les journalistes sportives. Pendant la Coupe du monde, les héros du ballon rond et ceux qui en parlent occupent toute la place dans les médias. Et les femmes ? En 2014 comme lors des éditions précédentes les journaux dressaient surtout des palmarès de femmes ou compagnes de joueurs appelées WAGs (Wife and/or Girlfriend).

Voir Femmes de joueurs, les WAGs sont fatiguées

Ça continue cette année mais elles ne sont plus les seules à être traitées façon foire aux bestiaux. Les journalistes sportives subissent le même sort. Et…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php