Accueil International Un premier club de sport pour les Saoudiennes

Un premier club de sport pour les Saoudiennes

par La rédaction

Mais pour juger les progrès des droits des femmes dans le royaume, il faut encore faire le tri entre effets d’annonce et réalité.


 

Le premier centre sportif pour femmes vient d’ouvrir ses portes en Arabie saoudite, rapporte le quotidien local Al-Watan. Ce complexe se situe dans la province d’Al-Khobar, à l’est du pays.

Selon Al-Watan, les femmes pourront y pratiquer le karaté, le yoga ou des cours de fitness. Sous l’égide de Saoudiennes formées à l’étranger. Le royaume avait annoncé deux mois plus tôt son intention d’autoriser les clubs de sports pour femmes… pas tant au nom de l’égalité que de la santé publique, nombre de Saoudiennes étant obèses (Voir : Le droit au sport pour les Saoudiennes ?).

Ironie du sort, c’est également dans cette province d’Al-Khobar que Manal Al-Sherif, en prenant le volant, avait relancé en 2011 la campagne pour le droit des Saoudiennes à conduire. Cette revendication n’a toujours pas abouti. C’est dans le domaine sportif que les annonces se succèdent.

Cours de sport à l’école : fausse avancée

Début mai, les autorités saoudiennes annonçaient que les filles seraient autorisées à pratiquer le sport dans les écoles privées. Une annonce perçue comme une avancée pour les droits des femmes… si l’on oublie qu’elle n’est pas vraiment nouvelle. Les cours de sports pour les filles dans le privé étaient déjà tolérés et pratiqués dans certaines écoles. Ils restent  en revanche interdits dans les écoles publiques.

A Londres, à l’été 2012, deux Saoudiennes avaient pour la première fois participé aux Jeux olympiques – dans des conditions controversées. Le 19 mai dernier, Raha Moharrak , 25 ans, était devenu la première Saoudienne à atteindre le sommet de l’Everest.

 

 

Laisser un commentaire