Accueil Politique Prostitution : l’abolir, pas l’éradiquer

Prostitution : l’abolir, pas l’éradiquer

par La rédaction

Extraits :
Puritanisme ? Non, lutte contre une « traite des femmes sans précédent et l’explosion d’un « marché » qui dote les proxénètes d’un pouvoir croissant ». Et ras-le-bol de « l’assignation des femmes au sempiternel statut de « putain » (encore dite « matériel » ou « matos ») » et des violences qui vont avec.

Eradiquer ? Non, abolir. A ceux qui moquent « l’utopie », la tribune répond « Lutter contre le racisme ou la torture est aussi une utopie permanente et personne n’y trouve à redire. »… « L’esclavage n’a pas été éradiqué mais il a bel et bien été aboli. »

Liberté de qui ? Des « défenseurs de l’industrie du sexe (et de ses hyper profits) » ou liberté des victimes de la traite ? A ceux qui se posent en défenseur de la liberté, la tribune répond : « il y a méprise : ce que nous combattons n’est pas le libertinage mais bien l’exploitation sexuelle ; pas la vie privée, mais le commerce de la sexualité. »

Pauvres prostituées condamnées à la clandestinité ? « C’est bien dans les pays qui ont prétendu « légaliser » la prostitution – en réalité le proxénétisme – qu’elle est devenue considérable. » affirment les signataires.

La tribune rappelle aussi que les textes internationaux comme « le Protocole de Palerme » veulent « décourager la demande ».

Rappelons que la France est un pays abolitionniste et que la ministre des droits des femmes, Najat Vallaud Belkacem, s’est engagé en faveur de l’abolition.

Parmi les signataires : Sylviane Agacinski, Thalia Breton, Danielle Bousquet, Nicole Castioni, Claire Quidet et Coline Serreau.

Lire aussi dans les nouvelles NEWS

– Prostitution et abolition, « le débat ne fait que s’ouvrir » (7 décembre 2011)

– Prostitution : une résolution soumise aux députés(20 juin 2011)

– Prostitution : les clients occupent les médias(13 avril 2011)

– Rapport sur la prostitution : punir les clients, pas seulement(12 avril 2011)

– « C’est l’affirmation de la position abolitionniste de la France qui est en jeu »(12 avril 2011)

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire