Accueil MédiasBruits et chuchotements Revue de presse : On va voir qui c’est Raoul !

Revue de presse : On va voir qui c’est Raoul !

par Isabelle Germain
« Je vais lui montrer qui c’est Raoul. »
« Les tontons flingueurs »
Georges Lautner, dialogues Michel Audiard

Notre revue de presse « Bruits et chuchotements » de la semaine est toute en roulement de mécaniques.

Lundi 18 mars.
Bruits. Les gilets jaunes ont encore frappé. Affrontements virils. Le président de la République dit  que ça suffit et qu’on ne va plus laisser faire. Le préfet de police de Paris est limogé et remplacé. Et maintenant on va voir ce qu’on va voir ! // Le Premier ministre, le ministre de l’Intérieur seront sur tous les fronts médiatiques. // Ce dernier, a fait une sortie nocturne arrosée et remarquée à la veille d’une manifestation des gilets jaunes particulièrement violente. Alcool et petites pépés… L’information circule au-delà de la presse people. // Un tueur a fait un massacre aux Pays Bas. La piste terroriste est évoquée // Les pages sport découvrent un nouvel héros au PSG (foot masculin) et se désolent de la médiocre performance du XV de France (rugby masculin).

Chuchotements : La « marche du siècle » a été un succès. « Plus de 350.000 personnes dans 220 villes de France se sont rassemblées pour dénoncer l’inaction du gouvernement français face à la crise climatique et son cynisme face à la crise sociale » ont écrit les organisateurs dans un communiqué.// La journaliste Léa Salamé se retire des antennes, elle est applaudie. Son éclipse symbolise pourtant la persistance du sexisme (voir notre article). //Alors qu’Emmanuel Macron organise un grand débat avec 65 intellectuel.le.s, L’image que présente France Culture est très paritaire. Las, il y aura 70 % d’hommes.

Mardi 19 mars
Bruits. On continue sur la lancée. Le Figaro par exemple fait sa une sur : « l’exécutif veut rétablir son autorité face aux casseurs » avec une photo du premier ministre les bras solidement accrochés à son pupitre.// Le domicile et la voiture du « Gilet jaune » Eric Drouet ont été vandalisés. // Mouvement pour le pouvoir d’achat. Les chefs de syndicats s’expriment.. Des hommes. // Florent Manaudou is back. Le nageur annonce son retour dans les bassins. // Le pape prend son temps pour savoir s’il accepte la démission du Cardinal Barbarin. Puis il la refuse…
Chuchotements : Après les attaques terroristes dans deux mosquées, la Première ministre de Nouvelle-Zélande, Jacinda Arden a adressé un message de soutien aux musulmans et promis de ne jamais prononcer le nom du tueur pour l’empêcher d’acquérir la notoriété à laquelle il aspirait.// Au lendemain du débat d’Emmanuel Macron avec les intellectuels, la sociologue Dominique Méda publie une tribune exaspérée dans Libération. Elle regrette d’avoir accepté l’invitation du Président, s’est sentie prise en otage. Elle regrette que les intellectuels aient constitué «  le mur sur lequel le Président faisait ses balles ».

Mercredi 20 mars
Bruits. L’Obs révèle les secrets de la tentative avortée d’union de la gauche par Raphaël Glucksmann qui a sollicité les chefs de tous les courants. Paris Match lui emboîte le pas. Olivier Faure s’est rallié pour le PS, Yannick Jadot (EELV) ou Benoît Hamon ont tourné le dos à Glucksmann : il n’est question que d’hommes dans cette guerre d’egos. L’Express indique que l’une des porte-parole de Génération.s, Aurore Lalucq et la présidente de Cap 21, Corinne Lepage se sont ralliées. Mais elles font moins de bruit.

Chuchotements : journée du bonheur. La Finlande est le pays le plus heureux du monde selon le World Happiness Report 2018, établi par l’ONU. Causes du bonheur ? L’espérance de vie, les aides sociales, la compassion, la liberté, la générosité, l’honnêteté, la santé, et la bonne gouvernance… ça change des gros bras, le contraire de Raoul.

Jeudi 21 mars
Bruits : la veille, un débat a réuni sur BFM TV les leaders des partis politiques Laurent Wauquiez (LR), Stanislas Guerini (LREM), François Bayrou (MoDem), Jean-Luc Mélenchon (FI) Olivier Faure(PS) et Marine Le Pen (RN) pour parler sortie de crise des « gilets jaunes ». Seulement des hommes et une cheffe de parti qui a hérité sa place de son père. Et les médias retiennent surtout le vif débat entre Bayrou et Mélenchon à propos de la présence de l’armée pour calmer les casseurs.// Agressions sexuelles contre des enfants : entre le cardinal Barbarin et le Pape qui plaident l’innocence, un documentaire sur Mickael Jackson, un cadre du FN condamné, beaucoup de journaux parlent de « pédophilie ». Des internautes corrigent : il faut parler de « pédocriminalité ».// Au milieu de beaucoup d’hommes, la Première ministre britannique Theresa May bataille pour faire repousser de trois mois le brexit… Sans succès.// Tout le monde parle de Luc Lemonnier, maire du Havre qui a succédé à Édouard Philippe en mai 2017. Il est accusé par une femme de lui avoir envoyé des photos pornographiques le mettant en scène et quitte ses fonctions pour «protéger sa famille» . Puis France Inter révèle que ce sont quatre femmes qui ont reçu des photos de son sexe.// Le « gilet jaune » Benjamin Cauchy rejoint la liste de Nicolas Dupont-Aignan pour les Européennes // Un autre, l’ancien boxeur Christophe Dettinger, condamné pour violences volontaires est suspendu de ses fonctions à la mairie d’Arpajon (Essonne). // Nouvel épisode dans l’affaire Benalla : le bureau du Sénat saisit la justice. Il est question de guerre ouverte entre la chambre haute et l’exécutif.

Chuchotement. Nous n’en retiendrons qu’un seul ce jeudi : l’humoriste Charline Vanhoenacker‏  se paie Glucksmann et attribue la médaille d’or de l’abnégation à sa collègue Léa Salamé

Vendredi 22 mars
France Inter a invité le philosophe Mickaël Fœssel pour parler de son ouvrage « Récidive : 1938 » (PUF), « un essai consacré aux parallèles politiques entre la situation de la France durant l’année 1938 et son contexte politico-social à la fin des années 2010 ». Nicolas Demorand, le présentateur rappelle cette phrase d’Emmanuel Macron : « Le moment que nous vivons ressemble à l’entre deux guerres » //
Thérésa May, la Première ministre britannique n’en peut mais. Elle avait demandé 3 mois de délais pour le brexit. Les dirigeants européens lui en accordent deux mais sous conditions. « Non mais Ho » disent en substance ces dirigeants adeptes des bras de fer.
Alors qui c’est Raoul ?

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

3 commentaires

3 commentaires

Léa 22 mars 2019 - 09:58

Plaider l’innocence et respecter la présomption d’innocence en attendant la confirmation d’un verdict d’un tribunal civil (parce que jusque-là ils ne préoccupaient assez peu de la justice civile. Bon, maintenant qu’ils s’y soumettent, il faut bien le leur reprocher aussi), c’est pas rapeil du tout. Mais bon, il est question de religieux, alors on n’est pas à ça près….

Répondre
Léa 22 mars 2019 - 10:01

Bien vu pour la « pédocriminalité », un changement de vocable bienvenu. Quant à Léa Salamé, son « retrait », outre que en général c’est Madame qui se sacrifie, c’est une fois de plus assez nul. Des couples avec double carrière dans des secteurs proches, il y en a forcément partout. Les gens se rencontrent dans une vraie vie où ils travaillent !!! Il va falloir accepter cela et demander des garanties un peu plus solides et un peu moins pénalisantes que ça. C’est obsolète dans le monde actuel. Et un gros facteur de blocage des carrières des femmes, d’ailleurs. Même si en fait c’est pas Léa Salamé qui va avoir le plus de problèmes, mais bien celles qui se mettent à l’ombre et n’ont pas la même surface médiatique pour rebondir…

Répondre
Flonzy 23 mars 2019 - 05:30

Je n’aurais pas dit mieux que Léa. Les couples se rencontrent dans leur milieu, ils ont des carrières qui se chevauchent, alors quoi? C’est juste minable et décevant qu’on en soit encore là. En plus qui savait qu’ils étaient ensemble (à part un certain microcosme parisiano centré)??? Maintenant tout le monde le sait, et tout le monde sait à quoi s’en tenir avec leur mentalité.

Répondre

Laisser un commentaire