Roland-Garros voit les femmes en rose

par La rédaction

RolandFemmesPour la journée des demi-finales féminines, le tournoi dégaine les clichés : terre battue rose et atelier manucure au programme.


 

Les demi-finales femmes se jouent jeudi 7 juin sur le court central de Roland-Garros. Et pour l’occasion la direction du tournoi de tennis parisien sort le grand jeu en terme de clichés. Jugez plutôt : sur le troisième court du stade, le court n°1, la terre battue sera teinte en rose exceptionnellement ce jeudi. « Ce sont tout naturellement des femmes qui auront l’honneur de fouler cette surface d’un jour, puisque deux rencontres du Trophée des Légendes-Perrier féminin y seront programmées », annonce fièrement le site du tournoi.

Et Roland-Garros ne s’arrête pas à ce cliché tout en couleur. Car « un Village de la Femme prendra exceptionnellement place sur le court n°4 ce jour-là. Il sera dédié à la gente féminine (1) qui y trouvera de multiples surprises à son attention. » Elles auront par exemple droit à un « atelier manucure », relève sur Twitter le journaliste Matthieu Maestracci, qui nous a mis la puce à l’oreille sur cette info. Ou encore à un salon de coiffure.

A noter que la Fédération française de tennis a attendu 2007 pour imposer la parité des gains pour les joueurs et les joueuses à Roland-Garros. Parmi les 3 autres prestigieux tournois du Grand Chelem, celui de Wimbledon avait attendu cette même année. Mais c’était le cas depuis 2000 à l’Open d’Australie. Et depuis des années, 1973 précisément, à l’US Open, grâce au combat d’une grande dame du tennis, Billie Jean King.

 

 


(1) Une classique faute d’orthographe, au passage : on écrit « gent féminine », pas « gente ». Libération faisait la même il y a quelques jours dans son article consacré à la (non-)parité dans les cabinets ministériels.

 

Partager cet article

4 commentaires

Genn 7 juin 2012 - 11:31

C’est effectivement assez désespérant cette histoire de court rose.

Par contre, pour la question de la parité des salaires, il faut noter que les femmes jouent toujours des matchs en 2 sets gagnants et non en 3, ce qui fait que là où les hommes peuvent jouer jusqu’à 5 sets, elles n’en jouent que 3 maximum. Ca pose quand même question…

Répondre
Vanessa 7 juin 2012 - 23:03

Si ça intéresse quelqu’un de le lire, le voici:

Cher Roland,

Je t’écris après avoir vu ta belle affiche pour les demi-finales du simple dames. Toi qui aimes tant les femmes, c’est donc « tout naturellement », en tant que femme, que je tiens à te féliciter pour tes techniques de drague.
Tout d’abord, merci d’avoir deviné que depuis toute petite, mon rêve secret, comme celui de toutes les personnes possédant un utérus, était de regarder des joueuses fouler une terre battue teinte en rose, tout en me faisant pomponner… Qu’aurais-je fais sans toi ! Mon rêve est devenu réalité, tout ça grâce à toi. Une vie entière ne pourrait suffire pour te prouver ma gratitude. D’ailleurs, j’ai entendu dire que récemment des chercheurs ont découvert dans le deuxième chromosome X des femmes, je te le donne en mille, le gêne du Rose… Merci pour ton esprit avant-gardiste.
Précurseur, là encore, avec ton village de la Femme. Nous, les « Lafâme éterneeelles », nous avons parfois besoin qu’on nous simplifie les choses en nous faisant comprendre qu’on est toutes pareilles, et ça, tu l’as bien compris, en fin connaisseur du beau sexe que tu es. Surtout, continue comme ça, ne change rien. Garde-toi bien à l’avenir de nous montrer en gros plan sur ton affiche une silhouette de joueuse de tennis, sa raquette à la main en plein service. Ce serait franchement farfelu… Voire même grotesque vu le contexte, si tu veux mon avis. Alors qu’une belle plante qui prend la pose en talons et chapeau de dâme est d’un si bel effet… On aurait tort de s’en priver 😉

Répondre
Vanessa 7 juin 2012 - 23:04

Malheureusement, à mon grand regret, je n’ai pas pu venir, car je suis atteinte d’une maladie génétique rare: je suis allergique au rose, qui me provoque une cécité temporaire (triste ironie, que mon rêve de petite fille me passe sous le nez comme ça… Chienne de vie !).
Sur ce je t’embrasse, en tortillant du bout des doigts la petite touffe de poil qui dépasse de ton col de chemise, c’est tellement sexy (tiens, mais c’est une chaîne en or que je vois là ?). Je te dis à l’année prochaine, en attendant avec impatience ce que tu nous sortiras de ta besace : peut-être un court teint en bleu pour les messieurs ? Avec un stand de bricolage et de déguisements de Spiderman ? J’espère que tu t’es bien amusé aujourd’hui; en tout cas, moi je me suis bien amusée en écrivant ce texte.

Bisous

Répondre
Diké 9 juin 2012 - 15:19

Cette malheureuse Journée des Femmes est probablement le resultat des mentalités qui prévalent à la Fédération Française de Tennis. Rien qu’en consultant leur site Internet, j’ai relevé quelques éléments très révélateurs du traitement qu’ils réservent aux femmes, à leur personnalité « docile » et à l’obsession sur leur look voire pire sur leur statut d’objet sexuel (qui va de pair avec la docilité). La femme n’est qu’un terrain de jeu.
Voir sur mon blog : http://dikecourrier.wordpress.com/2012/06/09/tournoi-des-galents-machos-femme-gare-au-roland/

@Vanessa : ta lettre à Roland est hilarante ! J’espère que tu publieras la réponse, si toutefois tu en reçois une…

Répondre

Répondre à Genn Annuler la réponse