« Saison 1 », les trois coups de l’égalité

par La rédaction

La « Saison 1 de l’égalité homme-femme dans le spectacle vivant » est ouverte. Par cette action, lancée lundi soir à Lyon, une quinzaine de théâtres s’engagent à œuvrer pour l’égalité, sur scène et en coulisses.

« Nous voulons donner des clés aux spectateurs pour qu’ils s’aperçoivent de la confiscation de la création par les hommes », explique Sylvie Mongin, présidente de l‘association H/F Rhône-Alpes qui a lancé, lundi 10 octobre, la « Saison 1 de l’égalité homme-femme dans le spectacle vivant ». Ce qui a poussé à la création de l’association en 2008, puis à cette initative aujourd’hui, ce sont deux rapports, remis en 2006 puis 2009 au ministère de la Culture. Son auteure, Reine Pratt, y dressait chiffres à l’appui le constat des inégalités « d’une ampleur insoupçonnée » entre hommes et femmes dans le monde du spectacle.

Les hommes écrivent 85% des textes lus sur scène, créent 78% des spectacles et dirigent 84% des centres dramatiques. Et l’argent leur vient plus facilement. Les femmes créent 15% des spectacles avec 8% des moyens de production. Des chiffres issus de deux rapports. En 2011 en Rhône-Alpes, calcule pour sa part l’association, 75% des compagnies de théâtres conventionnées par l’État sont dirigées par des hommes, avec des budgets supérieurs de 20% à ceux des femmes.

Une quinzaine de scènes (1) sont partenaires de cette « Saison 1 ». Elle s’engagent ainsi à mettre en œuvre, sur 3 ans, des mesures concrètes en faveur de l’équilibre entre hommes et femmes. Sur scène, en donnant plus de visibilité aux femmes dans la programmation et la diffusion des œuvres. Et en terme de gouvernance en pratiquant l’égalité salariale, en appliquant la parité jusque dans les instances de décisions, ou encore en féminisant les noms de métier.

Cette initiative, une première en France, ne concerne aujourd’hui que des structures de la région de Lyon. Mais elle pourrait bientôt faire tache d’huile. Dans le sillage de l’association Rhône-Alpes, créée en 2008, six autres associations H/F sont apparues en France. Elles viennent de se rassembler en fédération interrégionale.

 


(1) Un Centre dramatique national, une Scène Nationale, des Scènes Conventionnées, des Théâtres de ville et des « lieux d’émergence » :

Le Théâtre Nouvelle Génération, Centre Dramatique National de Lyon
Les Nuits Sonores,
Macon, Scène Nationale,
Le Théâtre de Bourg en Bresse,
Le Centre Culturel Théo Argence, St Priest,
Le Théâtre de la Renaissance, Oullins,
L’Amphithéâtre, Pont de Claix,
Les Célestins, Théâtre de Lyon,
Le NTH8, Nouveau Théâtre du huitième, Lyon,
La Halle Tony Garnier, Lyon,
Le CCO Jean-Pierre Lachaize, Villeurbanne
Le Théâtre des Clochards Célestes, Lyon
AMAC Festival, Paroles de conteurs, Lyon
Gertrude II, Lyon
Les journées de Lyon des auteurs de Théâtre, Lyon

 

Partager cet article

1 commenter

severine137 13 octobre 2011 - 09:52

C’est très bien… mais par ex sur la page d’accueil des Célestins, pas de mention de cette action. 🙁

Répondre

Laisser un commentaire