Accueil International Le sexisme de haut vol du patron international du transport aérien

Le sexisme de haut vol du patron international du transport aérien

par La rédaction

Akbar Al Baker en 2009. Par World Economic Forum from Cologny, Switzerland [CC BY-SA 2.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0)], via Wikimedia Commons

À peine nommé président de l’Association Internationale du Transport Aérien, le Qatari Akbar Al Baker a estimé que sa compagnie doit être dirigée par un homme, « car c’est un poste très exigeant ». Des propos pas isolés.


Akbar Al Baker, patron de Qatar Airways, est devenu mardi 5 juin le 74ème président, pour un an, de l’Association Internationale du Transport Aérien (IATA). Le Qatari a été nommé à ce poste à l’issue de l’Assemblée générale annuelle de l’IATA, à Sydney.

Et il ne lui a fallu que quelques minutes, juste après sa prise de fonction, pour se fendre d’un commentaire sexiste. Sa compagnie « doit être dirigée par un homme », a-t-il assuré devant la presse, « car c’est un poste très exigeant ».

Lire aussi : Voici les “pires excuses” des entreprises britanniques pour justifier l’absence de femmes au sommet

Akbar Al Baker a ensuite tempéré ses propos, en assurant qu’il serait ravi qu’une femme lui succède, et rappelant que Quatar Airways compte un tiers de femmes dans ses effectifs et a été la première compagnie aérienne de la région à compter des femmes pilotes.

Il s’était toutefois déjà fait remarquer à l’été 2017 en dénigrant l’âge des hôtesses de l’air américaines, les qualifiant de « grand-mères ». Un sexisme qu’avait vivement dénoncé l’AFA, association des personnels de cabine.

Dans les faits, les présidences de compagnies aériennes reviennent effectivement à des hommes. Sur les 31 PDG qui composent le conseil d’administration de l’IATA, une seule femme : Christine Ourmières-Widener, la patronne de la compagnie britannique Flybe.

 

L’association, qui représente 82% du trafic aérien international, reconnaissait en mars dernier qu’elle a beaucoup de chemin à faire en matière d’égalité femmes/hommes. Parmi les 100 principales compagnies aériennes mondiales, seules 3 sont dirigées par des femmes. Contre 12% de dirigeantes pour les autres secteurs.

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Chez Qatar Airways, les hôtesses sous contrôle

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire