Le sexisme de haut vol du patron international du transport aérien

Akbar Al Baker en 2009. Par World Economic Forum from Cologny, Switzerland [CC BY-SA 2.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0)], via Wikimedia Commons

À peine nommé président de l’Association Internationale du Transport Aérien, le Qatari Akbar Al Baker a estimé que sa compagnie doit être dirigée par un homme, “car c’est un poste très exigeant”. Des propos pas isolés.


Akbar Al Baker, patron de Qatar Airways, est devenu mardi 5 juin le 74ème président, pour un an, de l’Association Internationale du Transport Aérien (IATA). Le Qatari a été nommé à ce poste à l’issue de l’Assemblée générale annuelle de l’IATA, à Sydney.

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php