Sous pression, les géants du cacao s’engagent pour les travailleuses

par La rédaction

Le N°1 mondial du chocolat, Mondelez, s’engage à son tour à agir contre les discriminations subies par les travailleuses du secteur. Mission accomplie pour Oxfam.


 

A la fin du mois de mars, à l’issue de la campagne La face cachée des marques, menée par l’ONG Oxfam, deux des trois principaux producteurs de chocolat dans le monde, Mars et Nestlé, s’engageaient à mettre en place des programmes d’action pour lutter contre les inégalités auxquelles sont confrontées les travailleuses du cacao.

L’ONG pointait du doigt les « discriminations généralisées » qui pénalisent des millions de travailleuses du secteur du cacao, dans les champs ou les usines de transformation dans les pays en développement (Voir : Promesses d’égalité pour les cacaocultrices).

Mais le numéro 1 mondial du chocolat, Mondelez International, était resté silencieux. Le 23 avril, le groupe a annoncé à son tour « des engagements supplémentaires » en faveur des travailleuses du cacao.

« Ces promesses, si Mondelez, Mars et Nestlé les tiennent, auront des répercussions dans l’ensemble des chaînes d’approvisionnement en cacao », juge Judy Beals, responsable de la campagne La face cachée des marques. Les trois groupes représentent plus du tiers du marché mondial du chocolat. Pour Judy Beals, « l’autonomisation des productrices de cacao pourrait permettre d’améliorer la vie de millions de personnes, dont certaines gagnent moins de deux dollars par jour ».

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?