Accueil L'édito Sportives en détresse, égalité des sexes menacée

Sportives en détresse, égalité des sexes menacée

par Isabelle Germain

Parmi les projets de développement des Nouvelles News, la médiatisation et la banalisation de la pratique du sport -et du sport de compétition- par les femmes tient une place centrale. Pourquoi ? Parce que le sport est un puissant vecteur d’émancipation et « d’empowerment ». Parce que la place des sportives dans les journaux d’information générale était déjà portion congrue. Avec la crise sanitaire, elle s’est encore réduite. Et la pratique du sport par les femmes aussi (lire #IsitBecauseImaGirl ).

Rendre les sportives invisibles et faire des sportifs des héros a des effets délétères sur l’égalité des sexes pour plusieurs raisons. D’abord, parce que la fabrique à clichés s’emballe et à la fin tout le monde trouve normal que papa parte faire du sport avec ses copains tandis que maman s’occupe de la maisonnée.

Ensuite, parce que le sport et en particulier le sport de compétition, apprennent dès l’enfance des notions indispensables pour accéder à des postes de pouvoir. L’occupation de l’espace, l’esprit d’équipe mais aussi et surtout la notion de risque. Impossible de réussir sans prendre de risque. Et on n’apprend pas cette notion enfermée dans une chambre en coiffant des poupées. Au contraire, la compétition sportive apprend à gagner mais aussi à perdre et à se remettre au travail pour gagner. Savoir envisager la possibilité de l’échec est indispensable pour gagner un jour. Une étude portant sur les 20 femmes les plus puissantes de la planète montrait il y a quelques années que 19 d’entre elles avaient pratiqué un sport de compétition à haut niveau. (lire La compétition sportive favorise le leadership des femmes)

Aujourd’hui, plusieurs études montrent que les filles pratiquent des sports de compétition lorsqu’elles sont enfant mais dès la pré-adolescence cette pratique décline. Une sourde pression de conformité leur fait penser que ce n’est pas pour elles…

Et pour l’apprentissage de la masculinité, la médiatisation du sport et des sportifs n’est pas toujours formidable. L’hommage international à Maradona, qui a à peine évoqué son passé d’homme violent avec les femmes, envoie un message d’acceptation de cette forme de violence (Lire : Hommages à Maradona dénoncés).

Tous ces sujets, nous les avons évoqués maintes fois dans Les Nouvelles News sur un mode critique. Nous avons aussi souligné la responsabilité des pouvoirs publics qui financent sans compter la pratique du sport par les hommes mais ne veulent pas voir la terrible injustice faite aux femmes (lire : Pas d’argent public pour les sportives… ou si peu). Aujourd’hui, nous voulons, nous-mêmes assurer la médiatisation des sportives autant que des sportifs. Dans notre journal d’information générale qui s’adresse autant aux femmes qu’aux hommes. Car pour faire évoluer les mentalités, il ne suffit pas de changer seulement les mentalités de la moitié de la population qui ne détient pas le pouvoir.

Ce sont donc de nouvelles raisons d’accompagner le développement des Nouvelles News par un don (défiscalisé à 66 %). Nous comptons sur vous pour faire connaître Les Nouvelles News et leurs projets de développement, pour partager notre page Ulule https://fr.ulule.com/les-nouvelles-news/ et demander à vos ami.es de nous soutenir ! Mille mercis.

L’équipe des Nouvelles News

 
Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire