Accueil MédiasNumérique Un appel à la mixité dans l’esport

Un appel à la mixité dans l’esport

par La rédaction

L’esport, compétition de jeux vidéo, n’est pas une discipline bien vieille et pourtant les femmes représentent seulement 5 % des pratiquants.
L’association Women in games lance un appel.

L‘industrie du jeu vidéo a tout pour doucher les espoirs de voir l’égalité des sexes se faire toute seule. Et en particulier dans « l’esport », le sport électronique dont les compétitions comptent aujourd’hui des professionnels. La part de femmes « travaillant dans le domaine de l’esport ou participant à des compétitions est estimé à 5% » indique un communiqué de l’association Women in games France qui veut promouvoir la mixité dans l’industrie du jeu vidéo.

5 %, pas mieux que dans nombre de sports bien plus anciens. Même si, dans les métiers qui gravitent autour de l’esport, la présence des femmes est un peu plus forte : « la part de femmes dans l’industrie [du jeu vidéo] atteint 50% côté éditeurs, même si elle descend à 20% dans les écoles et 15% dans les studios de développement », indique Women in games sur son site

Alors l’association, vient de publier des recommandations pour lutter contre la sous-représentation des femmes dans le sport électronique. Une liste élaborée avec les associations européennes agissant en faveur de la mixité dans le jeu vidéo qui étaient réunies à l’occasion du Global Esport Forum d’Intel et d’ESL à Katowice (Pologne), le 1er mars dernier.

Le fondateur de Women in Games WIGJ au Royaume-Uni, David Smith, auteur de la synthèse, explique : « De nombreux professionnels de l’esport comprennent qu’encourager la présence des femmes dans cette industrie, que ce soit sur la scène ou dans les coulisses, est déterminant pour le succès commercial, ainsi que pour la promotion d’un secteur socialement responsable. ».

Les recommandations ressemblent à celles que l’on peut trouver dans d’autres disciplines très masculines : considérer l’esport féminin comme un « produit » à part entière et non un sous-produit. Faire en sorte que les leaders du marché nomment des femmes à leur board. Fixer des objectifs de réduction des écarts entre hommes et femmes à tous les niveaux de l’esport et pour cela mettre au point des outils de mesure des progrès de la mixité. Faire travailler plus étroitement les producteurs de jeux destinés aux femmes avec les organisateurs de compétition. Dégager des budgets marketing pour rendre plus visibles les femmes qui pratiquent l’esport. Augmenter le nombre de tournois de ligue féminine pour, notamment inciter les sponsors à aller vers les filles. Promouvoir la naissance de nouvelles équipes féminines dans les écoles , encourager les leaders du marché à aller vers le public féminin…

Sur son site, Women in games, propose dans sa rubrique « ressources » des conseils très pertinents pour plus de mixité dans le jeu video. Cela commence par créer des « contenus plus inclusifs » en repoussant les stéréotypes sexistes. Pas encore gagné même si : « beaucoup de progrès ont été réalisés au niveau de la représentation des femmes depuis quelques années et nous commençons à nous éloigner de la représentation systématiquement hypersexualisée et parfois dégradante des femmes. » selon Women in games.

Lire aussi dans Les Nouvelles NEWS

Juliette : “Ce n’est pas le milieu du jeu vidéo qui est sexiste, c’est le monde”

Stop aux financements publics de jeux vidéo sexistes ?

Les joueurs les moins doués sont les plus sexistes

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire