Accueil Economie Un classement de patrons presque paritaire

Un classement de patrons presque paritaire

par La rédaction

sexiestpetit22 femmes dans un classement de 50 PDG. Comment est-ce possible ?


 

Pas moins de 22 femmes dans le classement de 50 PDG publié par le magazine Business Insider. Une quasi-parité dans cet univers très masculin des grands patrons, comment est-ce possible ? Simple ! Il s’agit du classement des 50 PDG « les plus sexy » (« The sexiest CEOs alive ! »).

Les deux femmes auteures de cet indispensable classement soulignent qu’elles ne l’ont pas établi « seulement sur le critère de l’apparence ». Elles ont aussi pris en compte « le pouvoir, le sens de la mode, l’altruisme et l’ambition ». Sacré mélange.

Ce n’est pas l’argent qui rend  sexy, en tout cas. C’est ce qu’on peut constater en le comparant à un autre classement, moins subjectif : celui des plus gros salaires de PDG états-uniens, publié par le magazine Forbes. Seule une femme se glisse parmi les 50 patrons les plus riches : Irene B Rosenfeld, PDG de Kraft Foods, qui pointe à la 40ème place. Mais pas assez sexy pour apparaître dans le classement de Business Insider.

Notons aussi que le frenchy du classement est Frédéric Ouéda, PDG de la Société Générale.

sexiestgd

 

    

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire