Accueil Politique & Société Un musée du harcèlement de rue bientôt à Lausanne ?

Un musée du harcèlement de rue bientôt à Lausanne ?

par La rédaction
  1. wPour ranger le harcèlement de rue au musée, la ville de Lausanne a conçu une vidéo drôle et pédagogique : la visite du MdHR.

«Le comportement primitif du harcèlement de rue peut prendre diverses formes avec la main aux fesses, grand classique, la caresse dans les cheveux non sollicitée, l’insulte etc. Toutes ces choses rappellent ce type de harcèlement d’époque exercé sur la voie publique à l’encontre, le plus souvent, des femmes ». Ainsi commence la visite du musée du harcèlement de rue MdHR dans une vidéo initiée par la ville de Lausanne en Suisse. Le guide qui commente la visite est l’humoriste Yann Marguet qui a conçu le film avec l’agence Messieurs.ch.

La mise en scène adopte tous les codes du musée. Arts plastiques, peintures, installations sonores… tout y est pour faire vivre aux visiteurs des situations qui devraient appartenir au passé. Le visage d’une visiteuse se fige par exemple lorsqu’elle entend les insultes provenant des enceintes dont elle s’approche.

Le film s’adresse ainsi aussi bien aux auteurs qu’aux victimes ou aux témoins de ce harcèlement. Car le guide poursuit «ce qui est très intéressant, c’est que les gens dans l’espace public avaient extrêmement peur d’agir, de dénoncer des actes qui, jusqu’à une certaine époque en tout cas, étaient complètement normaux.» Il se poursuit avec un classique  « le Jocond de Léonaure de Vince … doit sa renommée à son regard qui semble ne jamais quitter sa proie.. Une représentation tragicomique de l’arme préférée du harceleur, le regard… ». La chute se passe dans la rue histoire de faire rentrer au musée ceux qui n’auraient jamais dû en sortir.

La Ville de Lausanne a intitulé ce film «MdRH, ouverture au plus vite». Et précise qu’elle a lancé cette campagne contre le harcèlement de rue 2018 « avec l’appui d’organisations actives dans les domaines de la prévention, de la mobilité et des milieux festifs ».  Lausanne est très impliquée dans cette lutte.  En décembre dernier la ville avait déjà lancé des mesures : formation des policiers, récolte de données via un formulaire, prévention dans les écoles…. Elle a consacré 50000 francs suisses à ce film (près de 42000 euros)

 

Lire aussi dans Les Nouvelles NEWS

Chaque année en France, 1 million de femmes harcelées dans la rue

Pas d’argent pour le harcèlement, le boycott s’organise

Sexisme de rue : la loi belge sans effet

Harcèlement dans les transports : réveiller les consciences

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

1 commenter

1 commenter

Jacquie De La Haye 1 mai 2018 - 11:45

Vous agissez et c’est concret. Il y a le dire et il y a le faire. Vous, vous avez fait. Félicitations.

Répondre

Répondre à Jacquie De La Haye Annuler la réponse

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com