Accueil International Une cité des femmes en Arabie saoudite ?

Une cité des femmes en Arabie saoudite ?

par La rédaction

Le royaume a commencé à bâtir une cité ouvrière pour les femmes. Réservée aux femmes ?


 

Ce serait une nouvelle forme de ségrégation particulièrement inventive. Selon la presse internationale (comme ici pour The Guardian ou là dans Le Parisien), l’Arabie saoudite a commencé à bâtir une cité ouvrière « réservée aux femmes ».

Le complexe industriel qui doit voir le jour l’an prochain à Al-Ahsa, dans l’est du pays, devrait accueillir entre 2 000 et 5 000 travailleuses saoudiennes dans les industries textiles, pharmaceutiques et agroalimentaires. Et quatre autres projets de ce type seraient dans les cartons.

Une cité des femmes ? L’autorité de développement industriel du pays, maître d’œuvre de ce complexe industriel, dément cette vision du projet : ce sera la première cité industrielle du royaume prévue pour les femmes, mais « il n’est pas prévu que ce soit une ville fermée, uniquement pour femmes », explique le Modon (en anglais).

Reste que la ségrégation sera effectivement à l’œuvre. Ce sont des zones spéciales, à l’intérieur du complexe industriel, qui seront réservées aux travailleuses. Et ces femmes habiteront dans une zone résidentielle à proximité, conçue pour « faciliter leurs mouvements vers et depuis leur lieu de travail ».

Pour les officiels saoudiens, ces projets reposent sur de bonnes intentions : développer l’emploi féminin tout en maintenant « l’intimité des femmes, en accord avec les règles islamiques ». C’est d’ailleurs un groupe d’entrepreneuses saoudiennes qui en est à l’origine. Il s’agit « d’aider les femmes à développer leurs talents et de les entraîner à travailler à l’usine. Il est essentiel de s’attaquer au chômage des femmes diplômées », a expliqué l’une d’elles dans la presse du pays. Seules 15% des Saoudiennes auraient un emploi.

 

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

2 commentaires

athena 16 août 2012 - 08:57

Hallucinant ! de toute façon les saoudiens et les chinois font reculer l’humanité et à coup de pétro-dollars dans ts les sens. Le pire est cette manière de dire que ce sont des « entrepreneuses »…(genre, c’est sûr ça déborde les entrepreneuses chez ces mecs-là ), qui sont à l’initiative de cet esclavagisme organisé. Entendre que les femmes diplômées seraient bénéficiaires de ce complexe capitaliste, on va vomir !! Le Quatar et l’Arabie Saoudite sont la peste moderne de la planète avec la Corée et autres débiles de la tête. C’est extrêmement grave, mais..elle peuvent sortir dixit ! Ah oui, et y’a des gigolos aussi pour les détendre ??

Répondre
Ann 19 août 2012 - 14:13

C’est dur à admettre, vu de la planète mixité. Et pourtant dans ce pays où une femme ne peut même pas conduire seule sa voiture, ce sera une petite bulle d’oxygène pour beaucoup d’entre elles, sorties ainsi de l’exclusion habituelle et y gagnant une petite autonomie financière, si le mari ou la famille ne rafle pas tout.
Reste à savoir quel sera l’encadrement , les conditions de vie et de travail

Répondre

Laisser un commentaire