Viagra pour femmes ? Pas si vite !

par Isabelle Germain
Par Toshiyuki IMAI sur Flickr (CC BY-SA 2.0)

Par Toshiyuki IMAI sur Flickr (CC BY-SA 2.0)

Halte là ! Un Viagra pour elles bouleverserait l’équilibre de la société, s’inquiètent des scientifiques. Moulinex peut « libérer » les femmes, mais pas question de libérer leur désir sexuel.


 

Lorsque le Viagra pour les hommes a fait son apparition à la fin du dernier millénaire, la nouvelle fut accueillie avec des cris de victoire par les journaux, la communauté scientifique et les faiseurs d’opinion. Ce n’était que congratulation et promesse de plaisirs infinis. Les médias ne parlaient que de la « pilule du bonheur », de la gélule miraculeuse. L’ambiance était aux superlatifs.

2013 : une telle pilule miracle, pour les femmes cette fois-ci, commence à faire parler d’elle. Elle pourrait être commercialisée en 2016. Elle n’est pas encore tout à fait au point mais… Changement d’ambiance. La pilule en question s’appelle « Lybrido ». « On a l’impression d’entendre ‘débridé’ et ‘libido‘ », écrit Marion Desgeorges sur Slate.fr. Point de hourras, pas de unes dithyrambiques dans vos journaux. Les scientifiques qui se sont exprimés pilent net devant une possible libido débridée des femmes.

Interviewé par le New York Times, le Dr Andrew Goldstein, qui participe aux tests, dit avoir observé chez plusieurs confrères la crainte de voir les femmes transformées en nymphomanes. Paradoxal et, encore une fois, très loin des réactions au Viagra pour hommes. « Plusieurs consultants de l’industrie pharmaceutique m’ont dit que les sociétés craignaient que les résultats de leur étude soient trop forts et que la FDA (Food and Drug Administration) ne rejette leur produit. Elle pourrait estimer que la substance risque de conduire à des excès sexuels, des adultères en pagaille, et à une fracture sociale », écrit Daniel Bergner qui signe l’article du New York Times (article adapté de son livre à paraître What Do Women Want? Adventures in the Science of Female Desire).

Nous y voilà donc. La libido des femmes bouleverserait les équilibres de la société, comme la contraception, explique Daniel Bergner. La pilule a modifié le statut social et le pouvoir d’achat des femmes (et certains, comme Roman Polanski, ne la digèrent toujours pas). Transformer de sages mères de famille en nymphomanes prêtes à faire exploser la cellule familiale pourrait chambouler bien des choses. Et ça, pas question. Que Moulinex « libère la femme » en lui donnant un aspirateur ou un robot, histoire d’allonger un peu la laisse qui la relie à ses « obligations familiales », oui. Mais une pilule pour libérer sa libido… faut voir.

 

Partager cet article

9 commentaires

florence 1 juin 2013 - 06:46

Il me semble que le viagra pour hommes n’agit que sur les problèmes d’érection, mécaniques donc, pas sur la libido. Pilule du bonheur ? Le sentiment amoureux ne sera jamais commercialisé.

Répondre
asc 1 juin 2013 - 18:15

ça choque toujours quand j’emploie le terme bander pour parler de désir sexuel, certains hommes pensent que les femmes n’ont pas d’érection. Oui c’est le même principe avec la pilule, pourquoi donner un contraceptif oral aux hommes qui risquerait de diminuer leur libido… S’ils savaient qu’enceintes nous pouvons même jouir régulièrement pendant notre sommeil! Aucune recherche là-dessus, pourquoi? Allez cher(e)s futur(e)s médecins, enfin un sujet de thèse intéressant! Cherchez Nocturnal clitoris tumescence, ça n’existe pas, même les Américains ne publient rien sur le sujet.
Comparez érection et érection féminine sur Wikipédia en français et voyez aussi l’article de wikipedia en anglais, c’est assez édifiant… je veux bien compléter les ébauches mais je suis pas sûre d’être prise au sérieux, dommage… Longue vie à moulinex!

Répondre
florence 2 juin 2013 - 08:40

« asc »
ça choque toujours quand j’emploie le terme bander pour parler de désir sexuel, certains hommes pensent que les femmes n’ont pas d’érection. Oui c’est le même principe avec la pilule, pourquoi donner un contraceptif oral aux hommes qui risquerait de diminuer leur libido… S’ils savaient qu’enceintes nous pouvons même jouir régulièrement pendant notre sommeil! Aucune recherche là-dessus, pourquoi? Allez cher(e)s futur(e)s médecins, enfin un sujet de thèse intéressant! Cherchez Nocturnal clitoris tumescence, ça n’existe pas, même les Américains ne publient rien sur le sujet.
Comparez érection et érection féminine sur Wikipédia en français et voyez aussi l’article de wikipedia en anglais, c’est assez édifiant… je veux bien compléter les ébauches mais je suis pas sûre d’être prise au sérieux, dommage… Longue vie à moulinex!

En effet c’est édifiant ! même en matière d’érection Wikipédia est totalement androcentré ! moi-même depuis que j’ai découvert les travaux d’Odile Buisson j’ai un peu laissé tomber les notices des robots ménagers 😉 Votre contribution est nécessaire !

Répondre
Eric 2 juin 2013 - 09:44

Autre conséquence prévisible: des plaintes pour « viol », parce que certaines femmes diront qu’elles n’auraient jamais eu de rapport sexuel sans cette molécule.

@Florence

Le sentiment amoureux ne sera jamais commercialisé.

On travaille dessus. Il y a des molécules intéressantes, vasopressine ou lulibéline.

Répondre
Seb. 2 juin 2013 - 13:07

« florence »
Il me semble que le viagra pour hommes n’agit que sur les problèmes d’érection, mécaniques donc, pas sur la libido. Pilule du bonheur ? Le sentiment amoureux ne sera jamais commercialisé.

Il est vrai que je ne comprend pas bien la comparaison avec le viagra. Une pilule destiné à mettre ceux qui les consomment, qu’ils soient hommes ou femmes, dans un état libidinal peut légitimement poser question. Tel n’est pas le cas du viagra qui est une béquille aux érections insuffisantes.

Par ailleurs, je ne crois pas que le viagra ait été aussi unanimement accueilli qu’il est écrit ici. C’est une molécule qui a toujours, et qui est encore très critiquée, notamment car elle tend à diffuser l’idée qu’un rapport sexuel doit relever de la performance et parce que cette molécule est dangereuse pour la santé. Sa consommation est aujourd’hui banalisée, elle est même utilisée par des jeunes hommes alors qu’a priori elle ne se justifie que dans quelques cas extrêmes, pour des personnes qui ne pourraient pas avoir de rapports sexuels sans viagra. Mais bon… si certains sont assez con pour avaler du viagra à 20 ans ca les regarde.

Répondre
MEP 3 juin 2013 - 12:15

« Seb. »
Mais bon… si certains sont assez con pour avaler du viagra à 20 ans ca les regarde.

Sont assez bite, en l’occurence.

Répondre
florence 3 juin 2013 - 17:34

« Eric »
Autre conséquence prévisible: des plaintes pour « viol », parce que certaines femmes diront qu’elles n’auraient jamais eu de rapport sexuel sans cette molécule.

@Florence

Le sentiment amoureux ne sera jamais commercialisé.

On travaille dessus. Il y a des molécules intéressantes, vasopressine ou lulibéline.

C’est effrayant ! imaginons un instant le futur.. un beau matin de 2084 je décide qu’il est temps de fusionner et hop je m’injecte un petit cocktail « sentiment amoureux » bien chargé en lulibérine, ocytocine et autres endorphines puis me voilà partie vers la rencontre amoureuse.. et là oups ! je tombe sur le type qui a décidé juste ce matin là de détester les femmes et qui s’est envoyé sa petite piqûre de rappel largement dosée en testostérone… Vous voyez le tableau ?

Répondre
cecile cnt 3 juin 2013 - 19:23

Le fonctionnement de wikipédia est contributif, et l’information n’est pas « validée » par quelconque comité spécialisé, seules des discussions sont ouvertes en cas de désaccord. Libre à tout le monde d’intervenir dans la définition d' »érection ».

« florence »

« asc »
ça choque toujours quand j’emploie le terme bander pour parler de désir sexuel, certains hommes pensent que les femmes n’ont pas d’érection. Oui c’est le même principe avec la pilule, pourquoi donner un contraceptif oral aux hommes qui risquerait de diminuer leur libido… S’ils savaient qu’enceintes nous pouvons même jouir régulièrement pendant notre sommeil! Aucune recherche là-dessus, pourquoi? Allez cher(e)s futur(e)s médecins, enfin un sujet de thèse intéressant! Cherchez Nocturnal clitoris tumescence, ça n’existe pas, même les Américains ne publient rien sur le sujet.
Comparez érection et érection féminine sur Wikipédia en français et

voyez aussi l’article de wikipedia en anglais, c’est assez édifiant… je veux bien compléter les ébauches mais je suis pas sûre d’être prise au sérieux, dommage… Longue vie à moulinex!

En effet c’est édifiant ! même en matière d’érection Wikipédia est totalement androcentré ! moi-même depuis que j’ai découvert les travaux d’Odile Buisson j’ai un peu laissé tomber les notices des robots ménagers 😉 Votre contribution est nécessaire !

Répondre
Eric 3 juin 2013 - 23:12

@Florence

Ces molécules ne feraient qu’amplifier le sentiment amoureux ou lui permettre de durer. Il n’aurait pas d’influence sur le type d’hommes que vous pourchasseriez.

« et là oups ! je tombe sur le type qui a décidé juste ce matin là de détester les femmes et qui s’est envoyé sa petite piqûre de rappel largement dosée en testostérone… »

La qualité morale d’une femme se jauge à la qualité morale de ses partenaires.

Répondre

Répondre à Seb. Annuler la réponse