Voici les “pires excuses” des entreprises britanniques pour justifier l’absence de femmes au sommet

Le verbatim “choquant” a été publié par le gouvernement britannique en attendant un rapport sur la féminisation des instances dirigeantes des entreprises du FTSE 350.


 

« Je ne pense pas que les femmes soient à leur place dans cet environnement » ;

« Il n’y a pas beaucoup de femmes qui possèdent les qualifications et les références pour siéger au conseil – les sujets abordés sont extrêmement complexes » ;

« La plupart des femmes ne veulent pas des prises de tête ou de la pression qu’implique un tel poste » ;

« Les actionnaires se moquent de la composition du conseil, alors…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php