Londres veut mesurer le bien-être

Jill Matheson

Prendre en compte le bien-être pour guider les politiques publiques ? Avec le rapport Stiglitz-Sen, remis il y a un an à Nicolas Sarkozy, les Français avaient tiré les premiers. Mais les Anglais veulent agir plus vite en utilisant, dès l'an prochain, de nouveaux indicateurs.

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d'exister.

Je suis abonné·e,
je me connecte

Je m'abonne à partir de 1€