Accueil Economie Année noire pour l’emploi des femmes

Année noire pour l’emploi des femmes

par La rédaction

Le taux de chômage des femmes, total ou partiel, a fait un bond de 7% sur un an. Bien plus que celui des hommes.


La forte hausse du chômage, qui s’est confirmée en novembre (selon les chiffres publiés le 26 décembre), touche de plein fouet les femmes.

Sur un an, le nombre de demandeuses d’emploi en catégorie A (n’ayant pas du tout travaillé) fait un bond de 7%. Deux fois plus que la hausse du chômage chez les hommes.

Dans toutes les catégories d’âge les femmes sont les plus touchées, avec un record pour les plus de 50 ans : +17,5% sur un an.

Même constat en y ajoutant les catégories B et C (les personnes qui ont eu une activité réduite et restent tenus de chercher un emploi) : le taux de chômage augmente de 4% chez les hommes, de 7,1% chez les femmes – 140 000 chômeuses de plus en un an.

Ces dernières années avaient été marquées par une plus forte progression de l’emploi des femmes – et par une plus forte dégradation du marché du travail pour les hommes. A l’été 2009, le nombre de chômeurs avait rejoint celui des chômeuses.

Mais depuis un an, retour en arrière : les femmes forment à nouveau la majorité des inscrits à Pôle Emploi, et l’écart se creuse (graphique ci-dessous).

Depuis plus d’un an, des observateurs alertent sur cette effet de la crise à retardement : l’emploi féminin est davantage victime de la restructuration du secteur public et des coupes budgétaires. Cette tendance n’est pas spécifique à la France. En Grande-Bretagne également (nous l’évoquions ici) les derniers chiffres faisaient état d’un taux de chômage record pour les femmes.

Demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi en catégories A, B, C

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

2 commentaires

Jonathan 31 décembre 2011 - 23:01

Encore une propagande sexiste pour dire ensuite que les hommes sont favorisés au travail. Pathétique.

Répondre
yyww2011 7 janvier 2012 - 03:28

People can’t change overnight, especially if they don’t get detailed direction. Simply saying « you need to work on your presentation skills » won’t help a soul! Be detailed in your advice, and don’t overload anyone with criticism. Remember, you want them to keep trying and improving. Don’t leave them feeling defeated!http://cheap-uggs-usa.com
http://www.celeblouisvuitton.com

Répondre

Laisser un commentaire