Accueil CultureCinéma Clap première : égalité de salaires à Hollywood !

Clap première : égalité de salaires à Hollywood !

par Isabelle Germain
Charlize Theron

Charlize Theron au WonderCon à Anaheim en 2012. Par Gage Skidmore sur Flickr

Charlize Theron a réussi à négocier le même contrat que son partenaire de jeu masculin.

L’actrice sud-africaine Charlize Theron est parvenue à négocier un contrat à plus de 10 millions de dollars, le même que son collègue Chris Hemsworth dans Le Chasseur (qui sortira en 2016) selon le magazine Page Six. Ancienne mannequin, sa carrière d’actrice aux Etats-Unis est lancée par L’Associé du diable (1997) et reçoit en 2003 l’Oscar de la meilleure actrice pour Monster.

C’est le piratage de Sony qui a permis de révéler les inégalités de salaire sur le film Blanche neige et le chasseur (2012) dans lequel les deux acteurs jouaient déjà. Arguant le poids de sa carrière, l’actrice a dû beaucoup batailler pour obtenir le même contrat que son comparse masculin ,alors même que selon la critique son rôle était le seul point positif du film.

Le hack de l’entreprise a dévoilé bien d’autres inégalités de salaire à Hollywood. En particulier, pour le film American Bluff, les acteurs principaux Christian Bale et Bradley Cooper ont reçu 9% des profits, tandis que les actrices Jennifer Lawrence (pourtant très en vogue actuellement) et Amy Adams n’ont obtenu qu’un contrat à 7%.

Le « scandale de Sony » pourrait bien avoir un effet collatéral positif et sensibiliser le monde du septième art à ces inégalités de salaire. Une récente étude montre que ces inégalités seraient même croissantes avec l’âge.

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

4 commentaires

4 commentaires

Lainé 13 janvier 2015 - 17:16

Bravo pour elle !

Elle a entièrement raison.

Répondre
sarah buchanan 13 janvier 2015 - 18:00

j’imagine qu’on parle bien de salaire égal à rôle égaux et comparables ? le soucis se trouvant dans les rôles souvent plus secondaires des femmes (malheureusement)

Répondre
Annz 24 janvier 2015 - 09:38

Comment un tel écart de salaire est-il possible ? Ces acteurs/actrices gagnent des millions ! Si les hommes sur le tournage d’American Bluff ont gagné 9% et les femmes 7%, l’écart de salaire se chiffre en millions d’euros, soit (en moyenne) un écart bien plus grand que l’écart de salaire classique ! Comment cela peut-il être toléré ? Au nom de quoi ?

Répondre
Lili 30 janvier 2015 - 20:36

« Annz »
Comment un tel écart de salaire est-il possible ? Ces acteurs/actrices gagnent des millions ! Si les hommes sur le tournage d’American Bluff ont gagné 9% et les femmes 7%, l’écart de salaire se chiffre en millions d’euros, soit (en moyenne) un écart bien plus grand que l’écart de salaire classique ! Comment cela peut-il être toléré ? Au nom de quoi ?

Dans ce monde hyper individualisé et hyper compétitif, la négociation salariale appartient à la personne et à son agent. Pas d’action collective, pas de syndicats, rien. Alors la concurrence entre jeunes actrices blondes et « sexy » étant ce qu’elle est, et l’âge étant beaucoup plus handicapant pour les actrices que pour les acteurs, il y a fort à parier que les agents exigent moins pour les jeunes femmes que pour les hommes, soucieux de « placer » leurs actrices le plus souvent possible dans leur « jeune âge » !!

Du reste, ces agents sont majoritairement… des hommes. Ca ne doit donc pas les choquer plus ça.

Moi j’aimerais savoir comment Charlize Theron a réussi son coup, bravo à elle !!

Répondre

Laisser un commentaire