Congé parental et autres mesures pour l’égalité

par Arnaud Bihel

 

C’est le jour J. Les sénateurs débutent, lundi 16 septembre, l’examen du projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

La réforme du congé parental, qui vise à ouvrir davantage le congé au deuxième parent, est au cœur du discours médiatique sur le texte. Et pour cause : selon un sondage commandé par le gouvernement et publié ce lundi, 89% des personnes interrogées considèrent comme « une bonne chose » le fait de mieux partager le congé parental entre père et mère. Tandis que la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, multiplie les efforts d’explication sur cette réforme, comme ici sur son blog ou dans cet entretien à Metronews.

Du sexisme à la parité

Pour autant, la réforme prévue par le texte ne devrait pas vraiment bouleverser la situation actuelle (Voir : Pas de révolution pour le congé parental). Et le projet de loi contient toute une série d’autres mesures destinées à favoriser l’égalité entre les femmes et les hommes. Dans la sphère professionnelle comme dans la sphère publique.

Le texte prévoit ainsi de mieux lutter contre le sexisme sur internet, de renforcer la loi de 2010 contre les violences au sein du couple ; de renforcer également les obligations des entreprises en matière d’égalité professionnelle, ou encore d’instaurer la parité dans diverses instances officielles (Voir : La future loi sur l’égalité femmes-hommes dévoilée).

Ensuite, le cumul

Même si des questions restent en suspens… en premier lieu celle des moyens qui seront mis à disposition pour appliquer la loi (Voir : Loi égalité : le HCE/fh veut plus).

On notera aussi que les débats entre sénateurs resteront brefs. La conférence des présidents, qui fixe l’ordre du jour, a accordé des temps de parole limités : la discussion ne durera que deux journées…. avant de laisser la place pour la fin de la semaine à un autre texte porteur d’égalité entre les femmes et les hommes : le projet de loi limitant le cumul des mandats, déjà adopté en juillet par les députés, mais sur lequel les sénateurs risquent de se montrer plus réticents…

 

Lire aussi notre Dossier spécial Congé parental

 

Partager cet article

Laisser un commentaire