Accueil Economie De meilleurs horaires pour les employées du nettoyage

De meilleurs horaires pour les employées du nettoyage

par La rédaction

Suivant des collectivités pilotes, l’Etat s’engage « à ce que les prestations de nettoyage de ses marchés publics soient progressivement réalisées en journée ».


 

Une circulaire de Matignon doit être envoyée prochainement à tous les ministres : elle affirmera l’engagement de l’Etat « à ce que les prestations de nettoyage de ses marchés publics soient progressivement réalisées en journée, et en horaire continu, pour tenir compte, par exemple, des horaires des transports publics.  » C’est l’annonce faite par le ministère des Droits des femmes à l’issue d’une conférence consacrée au temps partiel et à la précarité, vendredi 16 novembre. Le temps partiel concerne à 80% des femmes. Elles représentent les deux tiers des employés du secteur de la propreté.

Cette « Conférence de Progrès sur le temps partiel subi » se tenait à Caen, dans le Calvados. Comme un clin d’oeil au livre de Florence Aubenas, Le Quai de Ouistreham, qui décrit l’extrême précarité des conditions de travail de ces employées d’entreprises prestataires de nettoyage.

Une pratique répandue en Europe du Nord

Plusieurs collectivités se sont déjà engagées à modifier les horaires de travail, pour que le nettoyage soit effectué en continu : « une journée non morcelée qui peut commencer par exemple à 6 h du matin pour l’agent de service et se prolonger jusqu’à midi sans interruption malgré l’arrivée des salariés de l’entreprise cliente », explique la Fédération des entreprises de propreté (FEP). L’initiative est déjà en cours dans certaines collectivités, comme les mairies de Paris, Nantes ou Rennes, et devrait encore s’étendre dans l’ouest. De grandes entreprises comme Danone, EDF, Bouygues ou l’Oréal ont également choisi de développer ce « travail en continu ».

Mais le changement se fait encore au cas par cas. « Cette pratique, encore très faible en France parce que les clients sont encore persuadés qu’on ne peut nettoyer leurs locaux quand ils y travaillent, est répandue dans les pays d’Europe du Nord et ne semble pas poser de problème », souligne la FEP.

La Conférence réunissait également des partenaires sociaux des secteurs du commerce et de la grande distribution. Les fédérations d’employeurs de ces secteurs « se sont engagées à promouvoir et développer les bonnes pratiques permettant de favoriser le passage du temps partiel au temps complet lorsque le salarié le souhaite », annonce le ministère.

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS

Des bas salaires pour un quart des femmes

– Sous-emploi : les femmes d’abord

La réforme du temps partiel est urgente

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire