Pour les diplômées de master, une triple ségrégation

master
Grand amphithéâtre, université Lyon 2, par Xiaoluo1793 – Own work, CC BY-SA 3.0

Les femmes sont plus nombreuses que les hommes à quitter l’université avec un master en poche. Mais, 30 mois après, leurs conditions d’emploi sont plus défavorables. Plus encore pour les boursières. Explications.


 

« L’orientation universitaire genrée conduit les femmes vers des filières aux débouchés moins favorables. » C’est ce que documente une note d’information sur « les inégalités femmes/hommes dans l’insertion professionnelle des diplômé.e.s de master » publiée lundi 12 septembre par le ministère de l’Enseignement supérieur et de…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php