Les écarts de retraites hommes/femmes, un peu plus faibles dans 20 ans

par La rédaction

« Bonne nouvelle » ? En 2009, les pensions de retraites des femmes sont inférieures de 33% à celles des hommes. En 2029, cet écart se réduirait à 24%.


Les inégalités entre hommes et femmes face à la retraite sont en passe de se réduire dans les prochaines années. C’est une « bonne nouvelle » que rapportent Les Echos ce 26 décembre.

Le quotidien économique s’appuie sur une étude de la Caisse nationale d’assurance-vieillesse (CNAV), qui date en fait d’août dernier, et qui porte sur le régime de base des salariés du secteur privé (son résumé à lire ici).

Pour autant, la bonne nouvelle n’est que partielle. Les femmes qui ont pris leur retraite en 2009 touchent une pension inférieure d’un tiers (33 %) en moyenne à celle des hommes de leur génération – les personnes nées entre 1944 et 1949. « Cet écart se réduirait à 24 % en 2029 », selon les projections de la CNAV.

La première raison de l’écart tient aux interruptions de carrière liées aux naissances. La deuxième tient aux inégalités salariales. Et dans les 20 prochaines années, c’est l’écart lié aux interruptions de carrières qui sera principalement comblé, « en partie grâce aux dispositifs de droits familiaux, mais aussi en raison de durées [de carrière] plus faibles pour les hommes. » En 2029, selon la CNAV, les différences entre les pensions s’expliqueront « principalement par une moindre rémunération des femmes au cours de la vie active. »

 

Partager cet article

2 commentaires

Louise 28 décembre 2012 - 17:39

C’est normal, il n’y a aucune urgence dans les entreprises a reduire les ecarts de salaires, or sans ajustement de salaire pas d’ajustement de retraite. « Mais ou va t-on trouver l’argent ? » entend-on dans certaines RH. Le systeme est ainsi fait, impossible a changer. Sans loi de sanction, il semblera impossible d’innover sur ce point.

Avec sanction, les entreprises devront bien trouver l’argent mais auront le choix d’ajuster les salaires des femmes (reste a parier si elles seront comparees a leurs congeneres du meme age ou a des collegues de 10 a 20 ans plus jeunes). Les entreprises auront aussi le choix, comme ont prefere le faire certains partis politiques, d’utiliser cet argent pour payer des amendes !!!

Répondre
lilou 29 décembre 2012 - 17:02

S’il n’y a aucune volonté de faire quoi que ce soit, si les sanctions peuvent être contournées…

Néanmoins aujourd’hui les femmes travaillent et si elles veulent jouer les pondeuses ou bobonnes qu’elles assument.Le problème des génération actuelles est plutôt que les salaires sont trop bas pour à la fois acheter un appartement ET cotiser pour la retraite.

Répondre

Répondre à Louise Annuler la réponse