Accueil Economie L’égalité salariale, pour dans 100 ans ?

L’égalité salariale, pour dans 100 ans ?

par La rédaction

Au rythme actuel, les écarts de salaires entre hommes et femmes cadres en Grande-Bretagne ne seront pas résorbés avant 2109, selon un institut britannique. Le fossé se comble à un rythme ralenti… même si au bas de l’échelle l’égalité est atteinte.


Commençons par la bonne nouvelle. Pour la première fois, le salaire des femmes cadres moyens (junior executives) en Grande-Bretagne est au niveau de celui de leurs homologues masculins. Il est même légèrement supérieur. Voilà une barrière de renversée, se réjouit le le Charters Management Institute (CMI) dans une enquête publiée mercredi 31 août.

Mais cela s’arrête à ce niveau, au bas de l’échelle. Car chez les cadres supérieurs, l’égalité salariale « reste encore très loin », juge le CMI qui a interrogé plus de 34 000 executives dans le pays. Il faudrait même, au rythme actuel, attendre près de 100 ans pour que les cadres hommes et femmes touchent un salaire égal.

Le fossé reste immense : pour un même travail, les cadres hommes gagnent en moyenne 42,441 Livres (£) par an, les femmes 31,895 £. Soit un écart de plus de 10 000 £.

Les salaires des femmes ont toutefois augmenté de 2,3% entre février 2010 et février 2011. Soit 0,3 points de plus que pour les hommes. Mais c’est un ralentissement par rapport à l’année précédente. Il y a un an, le CMI calculait qu’au rythme d’alors, les écarts de salaire ne seraient pas comblés avant 2067. Selon ses derniers chiffres, il faudrait attendre 2109. Soit 98 ans.

Sandra Pollock, l’une des responsables du CMI, préfère revenir à l’optimisme, en comptant sur un renouvellement générationel. « Trop souvent, les managers sont des hommes, âgés de plus de 45 ans, et nous continuons de lutter pour faire en sorte que ces professions attirent des personnes en fonction de leur talent, et pas de leur âge ou de leur sexe », souligne-t-elle, en poursuivant : cette étude montre « que nous avons gagné notre première bataille. C’est magnifique de voir que l’écart salarial s’est résorbé chez les junior executives et nous espérons voir cette tendance se confirmer au fur et à mesure que cette génération accèdera à des rangs de plus en plus élevés ».

(1) La progression des salaires des femmes était alors de 2,8 % sur un ans, contre 2,3 % pour les hommes.


A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire