Accueil Politique & SociétéFamilles Le jugement de la Cour Suprême, une victoire pour les enfants de couples homo

Le jugement de la Cour Suprême, une victoire pour les enfants de couples homo

par La rédaction

FamilyLa loi fédérale qui réserve le mariage aux couples hétérosexuels est inconstitutionnelle, a jugé la Cour Suprême des États-Unis. Elle « humilie les dizaines de milliers d’enfants déjà élevés par des couples de même sexe ».


 

En donnant son feu vert au mariage pour les couples homosexuels, la Cour suprême des États-Unis a enterré l’argument selon lequel « le mariage gay serait mauvais pour les enfants ». C’est l’analyse du sociologue Philip Cohen dans le magazine The Atlantic.

Mercredi 26 juin, la Cour Suprême des États-Unis a déclaré inconstitutionnelle la loi de 1996 dite DOMA, « Defense of Mariage Act ». Promulguée en 1996, elle ne reconnaissait légalement, au niveau fédéral, que le mariage entre un homme et une femme. La Cour, par un vote serré de 5 voix contre 4, estime dans son jugement que cette loi remet en cause le principe d’égalité. Le « mariage pour tous » est déjà légal dans 12 États américains et Washington DC. Mais du fait de la DOMA les couples homosexuels étaient privés de divers avantages sociaux fédéraux, liés au logement, à la sécurité sociale ou aux impôts. Leur mariage est désormais reconnu comme égal aux autres et leur ouvre les mêmes droits.

Les enfants au cœur du débat

L’un des points les plus importants, relève Philippe Cohen, c’est que cette décision de la Cour donne aux enfants de ces couples la même valeur qu’aux autres. La question s’est placée au cœur du débat entre les juges de la Cour Suprême ; le juge Scalia, le plus conservateur, arguant que le mariage entre homosexuels est mauvais pour les enfants (1). Mais la majorité s’est ralliée à la position longuement argumentée du plus libéral, le juge Kennedy, selon lequel la DOMA « humilie les dizaines de milliers d’enfants déjà élevés par des couples de même sexe ». Ce qui est mauvais pour les enfants, ce n’est pas le mariage entre homosexuels, c’est au contraire leur refuser le droit de se marier, traduit Philip Cohen.

L’Association américaine de sociologie s’était exprimée sur ce cas en février, sa présidente Cecilia Ridgeway déclarant : « Il n’existe aucune preuve de différence en terme de bien-être entre des enfants élevés par des parents de même sexe ou des parents de sexe opposé. En fait, la plus grande stabilité offerte par le mariage, pour les homosexuels comme pour les hétérosexuels, peut s’avérer un avantage pour le bien-être de l’enfant ». L’Association américaine des pédiatres a de son côté « applaudi » la décision de la Cour Suprême.

« Une autre image de ce peut être la vie conjugale »

The Atlantic, dans son dernier numéro, consacre justement un long article à « ce que les couples homos peuvent apprendre aux hétéros ». On peut y lire ce témoignage du révérend Gary Hall, de Washington : « Avant, quand j’entendais un conservateur dire que les unions gay menaçaient son mariage, je répondais que c’était absurde. Maintenant je dis : ‘Oui, en effet. Car cela vous met face à une question fondamentale sur votre propre mariage à laquelle vous n’avez pas forcément envie de répondre, à savoir : en tant que mari, est-ce que je partage vraiment équitablement les devoirs et les responsabilités du couple avec ma femme ?’ Le mariage des gens de même sexe nous donne une autre image de ce peut être la vie conjugale ».

Photo : « 3 enfants + 2 mamans + chien + 2 chats = 1 famille ». Marche à Toronto (Canada) en 2007. Par The Taste of Rain sur Flickr

 


(1) On se souvient que lors des débats sur le mariage pour tous, en France, plusieurs parlementaires de l’opposition ont utilisé l’argument de la protection des enfants. Le député UMP Philippe Cochet avait même lancé aux rangs de la gauche : « Vous êtes en train d’assassiner des enfants ! »…

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire