Le travail domestique et familial : une richesse ignorée

« Tout ce que les individus produisent pour eux-mêmes et leur famille en est exclu alors que cela représenterait entre 30 et 40 % du PIB classique » indique le CESE (Conseil économique, social et environnemental) faisant référence à « Value of household production in Finland and Germany » d’Yvonne Rüger et Johanna Varjonen.

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d'exister.

Je suis abonné·e,
je me connecte

Je m'abonne à partir de 1€