Accueil CultureCinéma Les Premières de cordée de « Debout les femmes »

Les Premières de cordée de « Debout les femmes »

par Valérie Ganne

François Ruffin et Gilles Perret donnent la parole à des « invisibles » dans un documentaire émouvant, instructif, drôle. Debout les aides à domicile, debout les aides scolaires, debout les agent.es d’entretien : le combat ne fait que commencer.

© Gilles Perret

Après 20 minutes de ce documentaire, « Debout les femmes », soudain on se rend compte que quelque chose cloche : des femmes parlent et des hommes les écoutent. Aides à domicile en Picardie, auxiliaires de vie scolaire à Amiens, femmes de ménage de l’Assemblée nationale, elles racontent leurs difficultés professionnelles, le travail harassant, le manque de reconnaissance. Les deux hommes qui les écoutent sont députés de bords opposés : Bruno Bonnell (En marche) et François Ruffin (France Insoumise), coréalisateur du film. Un duo mal assorti, chacun estimant que l’autre est une « tête de con ». Ils ont été réunis pour une mission parlementaire sur les « métiers du lien », tenus majoritairement par des femmes que François Ruffin veut mettre en avant : elles qui s’occupent de nos enfants en classe, de nos malades et personnes âgées à domicile, sont absentes des médias, qui ne leur donnent pas la parole. Elles sont aussi trop occupées pour se plaindre et se syndiquer.

Rappelons que pendant l’épidémie de Covid, dès le premier confinement (et après), beaucoup de ces femmes ont été en première ligne. Dans la ville de Dieppe déserte, les réalisateurs ont continué à filmer les aides à domicile pendant le confinement, continuant à travailler, seul lien avec l’extérieur de personnes âgées ou malades. 

En trois minutes, n’importe laquelle de ces femmes nous convainc que non seulement elle est indispensable, mais aussi qu’elle est mal traitée, mal payée, sur-exploitée. Saviez-vous que le métier d’auxiliaire de vie à domicile est celui où il y a le plus d’accidents du travail ? Devant les métiers du bâtiment ?  Qu’elles peuvent faire des semaines de 50 heures à cause des déplacements – évidemment jamais rémunérés – et finir le mois à moins de 800 euros ?

La mission parlementaire de notre duo de Laurel et Hardy (qui bien sûr, finissent par s’entendre sur une cause aussi juste) a été suivie d’un projet de loi visant à améliorer les conditions de ces métiers. Mais nos députés doivent avoir des œillères : la loi proposée à l’assemblée a été petit à petit vidée de son sens. Après des mois de bataille, quelques avancées minimes ont été obtenues. Mais entretemps, nos héroïnes premières de cordée sont montées à Paris pour prendre la parole sur les bancs de l’assemblée, un cadeau que leur fait le film en attendant de vraies avancées sociales.  
Bande annonce

En salle le 13 octobre 2021. « Debout les femmes » de Gilles Perret et François Ruffin, Documentaire, 85 minutes, Avec la participation de Bruno Bonnell. Produit par Fakir et Jour2Fête, distribué par Jour2Fête.

Les réalisateurs : François Ruffin et Gilles Perret

Ces deux là ont déjà travaillé ensemble pour un film sur le mouvement des gilets jaunes (« J’veux du soleil », sorti en salle en 2019). Gilles Perret réalise des documentaires depuis quinze ans, sur la mondialisation, les ouvriers savoyards, la sécurité sociale… François Ruffin, journaliste, fondateur de Fakir, journal militant, a quant à lui réalisé « Merci patron » en 2016. Ce documentaire satirique et mordant sur le groupe de luxe LVMH a rassemblé plus de 500 000 spectateurs et remporté le César du meilleur film documentaire. Depuis 2017,  François Ruffin a été élu député France Insoumise.

Lire aussi dans Les Nouvelles News

LE JOUR D’APRÈS : LA VALEUR SOCIALE DES MÉTIERS

POUR UNE POLITIQUE ÉCONOMIQUE FÉMINISTE, DE NOUVEAUX APPELS

QUAND LES RICHES CONTRIBUENT À PAYER LA PRODUCTION DE BIEN-ÊTRE

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com