Les tribunaux saoudiens s’ouvrent aux avocates

par La rédaction

Un signe d’ouverture à l’égard des femmes en Arabie Saoudite. A partir de novembre, les avocates du royaume pourront plaider. Les Saoudiennes pouvaient déjà travailler dans des cabinets d’avocats, mais pas accéder aux tribunaux. « Nous avions lancé une campagne en 2011 pour le droit de plaider et c’est bien que cette campagne ait porté ses fruits », se réjouit auprès de l’AFP Mona Belabid, une nouvelle diplômée en droit.

A l’automne 2011, le roi d’Arabie Saoudite avait annoncé une autre ouverture, politique celle-là : les Saoudiennes pourront voter aux élections municipales en 2015. Mais la liste des restrictions est encore très longue. La campagne pour le droit des Saoudiennes à conduire une voiture, par exemple, n’a toujours pas abouti, comme le déplorait encore récemment l’initiatrice de cette campagne, Manal Al Sharif.

Partager cet article

Laisser un commentaire