Mary Barra va diriger General Motors

par Arnaud Bihel

MaryBarraUne femme à la tête d’un géant automobile, c’est une première. Pour autant, la part de femmes dans les instances dirigeantes des 500 plus grandes sociétés U.S. n’a pas progressé durant l’année écoulée.


 

 

Mary Barra va devenir PDG de General Motors (GM), ce qui fera d’elle la première femme à la tête d’un constructeur automobile mondial. Elle prendra ses nouvelles fonctions le 15 janvier, a annoncé GM dans un communiqué.

Mary Barra, 51 ans, a commencé sa carrière à GM en 1980. Elle était depuis août dernier vice-présidente exécutive du groupe, en charge du développement des produits, de la logistique et des achats. En tant que femme à la tête d’une entreprise états-unienne d’envergure mondiale, elle rejoint ainsi Ginni Rometty, PDG de International Business Machines Corp., Indra Nooyi qui dirige PepsiCo Inc., Marissa Mayer, patronne de Yahoo! Inc., Meg Whitman, PDG de Hewlett-Packard Co. et Ursula Burns, dirigeante de Xerox Corp, note Bloomberg.com.

« Toujours pas de progrès, après des années sans progrès »

Faut-il y voir le signe d’une féminisation inéluctable ? Pas si sûr. Car ce même 10 décembre, le cabinet Catalyst qui observe la place des femmes dans les 500 plus grandes entreprises aux Etats-Unis ne relève « toujours pas de progrès, après des années sans progrès ».

En 2013, les femmes n’occupaient que 16,9% des sièges dans les conseils d’administration de ces grandes sociétés – contre 16,6% en 2012 – et ne détiennent que 14,6% des postes exécutifs – contre 14,3% un an plus tôt (Voir : Féminisation toujours attendue à la tête des grandes entreprises). Plus d’un quart de ce Top 500 ne compte aucune femme dans son comité exécutif, un dixième conserve un CA exclusivement masculin.

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Quotas dans les CA : un pas en Europe, un pas en Allemagne

Égalité femmes/hommes : 5 entreprises sur 6 n’ont pas la moyenne

Femmes dans les CA : la France devient leader

 

Partager cet article

2 commentaires

Eric 10 décembre 2013 - 15:56

Elle a quatre lignes sur Wikipedia anglais, et une seule version étrangère (français).

http://en.wikipedia.org/wiki/Mary_Barra

Autant que le maire du village où j’ai grandi (700 habitants).

Répondre
flo 11 décembre 2013 - 12:10

C’est marrant ce que souligne Eric… je me suis fait la même réflexion (mais je n’en ai sûrement pas tiré la même conclusion que lui…) à propos de Géraldine le Meur et son mari Loïc : même âge, mêmes études, même réussite professionnelle (entre autres co-fondateurs de LeWeb). L’un est omniprésent sur internet (wikipédia, interviewes, blogs, articles de presse…) l’autre totalement invisible. Devinez lequel..

Répondre

Répondre à Eric Annuler la réponse