Personnalités médiatisées en 2022 ? Quatre sur cinq sont des hommes !

par La rédaction

Si la proportion de femmes dépasse légèrement 20% en 2022, c’est dans les rubriques culture qu’elles sont (un peu) visibles tandis que les hommes squattent la politique, l’économie, le sport…

La 10ème édition du classement des 1000 personnalités les plus médiatisées dans la presse française réalisée par la plateforme de médias Tagaday ressemble beaucoup aux neuf précédentes : les femmes comptent peu. Une amélioration cependant, elles représentent 20,4% des personnalités citées alors que ce pourcentage était un peu en dessous de 20 auparavant.

Lire : LES FEMMES, TOUJOURS PAS BIENVENUES DANS LES JOURNAUX

La présence des femmes augmente de 1,9 points et le rang de certaines femmes politiques s’améliore dans le classement. Tagaday avance deux explications à cette progression : une Première ministre et un comptage différent. La plateforme a en effet ajouté au panel de 3000 titres de la presse écrite, les médias audiovisuels. Soit 400 chaînes et stations de télé et de radios représentant 5500 programmes différents.

La Première ministre Elisabeth Borne arrive en cinquième position. Les quatre premiers sont : Emmanuel Macron, Marine Le Pen, Vladimir Poutine et Jean-Luc Mélenchon. Globalement, les premières places pour les hommes sont occupées par des dirigeants politiques et par des footballeurs, Kylian Mbappé pointant à la 9ème place, mais aussi des tennismen comme Novak Djokovic à la 28ème place ou Rafael Nadal à la 33ème.

L’effet « Première ministre » est flagrant. Elisabeth Borne, cinquième du classement a gagné 37 places par rapport à 2021. Comme quoi, l’exigence de parité entraîne le cercle vertueux de la visibilité médiatique qui légitime la place des femmes au pouvoir.

Mais ce cercle vertueux ne tourne pas vite. Il est même un peu grippé parfois. Chez les femmes, on trouve plutôt des femmes politiques en haut du classement mais… elles sont globalement moins nombreuses que l’an dernier. On en compte 56 sur les 1000 personnalités citées, soit 14 % de moins que l’an dernier.

En revanche, on compte beaucoup plus de femmes dans la catégorie « culture & médias », cette augmentation s’expliquant par l’intégration des médias audiovisuels dans le comptage des personnalités. Elles sont 115 issues de cette catégorie soit une hausse de 39% par rapport au classement 2021. Les rubriques « culture » des journaux ont toujours été celles qui présentaient le plus de femmes. Des femmes souvent adoubées par les médias pour des critères esthétiques quand les hommes sont décideurs ou héros sportifs.

Tagaday a aussi compté moins de femmes dans les rubriques sport et économie. 28 sportives soit 6% de moins que l’an dernier et une seule femme dans la sphère business, soit 50% de moins qu’en 2021. Parmi les 20,4% de femmes citées, Caroline Garcia pointe à la 13ème place. Son classement parmi les 1000 est très loin de celui des sportifs hommes. Elle est 79ème (entre Philippe Poutou, 78ème, et Charles III, 80ème) alors que la championne de tennis a enchaîné les exploits toute l’année. (Lire : TENNIS : CAROLINE GARCIA REMPORTE LE MASTERS)

Derrière la légère augmentation du nombre de femmes citées parmi les personnalités, qui sont autant de rôles modèles, l’horizon proposé aux femmes et aux hommes n’est pas le même : dirigeants, décideurs ou héros sportifs pour eux, star de la chanson ou du ciné pour elles.

Partager cet article

Laisser un commentaire