Accueil Economie ‘Promotion féminine’… ou notables masculins ?

‘Promotion féminine’… ou notables masculins ?

par La rédaction

Issy150

Quand un article consacré à quatre créatrices d’entreprises primées met d’abord en avant six messieurs.


Drôle de mise en page repérée par une lectrice, dans le numéro de février de ‘Point d’appui’, le journal municipal de la ville d’Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine). Le titre de l’article évoque les « Quatre lauréates isséennes du ‘Pack création’ ». Et se poursuit sur cette exclamation : « Promotion féminine pour le ‘Pack création’ ! » – un prix qui récompense des créateurs d’entreprise et leur permet un accompagnement.

Mais sur la photo d’illustration, qui occupe toute la largeur de la page, adieu la promotion féminine. Ceux qui s’affichent sont six hommes en costume cravate. Ce ne sont pas ces créatrices d’entreprises lauréates qu’il s’agit là de mettre en avant, mais les notables : le sénateur-maire d’Issy-les-Moulineaux, le sénateur-maire de Meudon et le député-maire de Boulogne-Billancourt, autres communes du département, ou encore le président de la CCIP des Hauts-de-Seine. Une photo prise un an plus tôt lors du lancement de ce dispositif.

Au bout du compte, le texte qui présente les quatre lauréates et leurs projets – Nathalie Feuillerat, consultante en logistique et informatique, Sophia Kecir Camper, organisatrice d’événements artistiques en entreprise, Fanny Le Floch Vergnon, conseillère en production audiovisuelle et Astrid Sarkissian, créatrice textile – occupe deux fois moins d’espace que cette photo…

Issy

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

5 commentaires

THERYCA 7 février 2013 - 07:41

Quand on veut vous parler sérieusement de discrimination sexuelle, vous répondez ceci : « C’est faux, j’ai une cousine directrice d’une maternité qui gagne deux fois plus que son mari » ou bien cela : « Vous parlez d’un passé révolu, aujourd’hui, les femmes vivent leur vie comme elles aiment ».
Je sais que vous êtes capable de plus de jugeote que ça, mais vous ne supportez oas de regarder votre conscience en face, voilà tout.

Répondre
de profundis 7 février 2013 - 08:09

en plus, ce que gagnent les lauréates est un peu ridicule, des conseils… de ces vieux barbons? Ne les écoutez pas…

Répondre
Lili 7 février 2013 - 08:52

« de profundis »
en plus, ce que gagnent les lauréates est un peu ridicule, des conseils… de ces vieux barbons? Ne les écoutez pas…

Rassurez vous les conseils ne sont pas donnés par ces « barbons » mais par des conseillers (dont je fus) et qui sont souvent des conseillères, employé-e-s des CCI.

Répondre
luce44 7 février 2013 - 08:55

Ce ne sont pas elles qui sont mises en valeur mais ces Messieurs qui ont bien voulu leur décerner un prix !
Les femmes servent de faire-valoir à ces notables, qu’importent leurs compétences et leurs savoir-faire.

Répondre
Marion 13 février 2013 - 13:46

A mon avis c’est moins sexiste que paresseux. Le rédacteur de l’article n’a pas rencontré les lauréates, il a fait au mieux des interview téléphoniques et pour cacher cette misère on sort une photo d’archives (on n’en a pas des lauréates, alors on prend les élus) et comme on n’a pas grand chose à écrire on fait « péter » la photo!!!

Répondre

Laisser un commentaire