Accueil Economie Services à la personne, toujours pas professionnalisés.

Services à la personne, toujours pas professionnalisés.

par Isabelle Germain

image sapIls représentent un fort vivier d’emplois, mais restent des emplois au rabais. Temps partiel et même très partiel, largement subi (40% des salariés voudraient travailler plus), le secteur, arrive en seconde position pour les troubles dépressifs. En cause outre la précarité du statut, la monotonie du travail, le manque d’entraide et le fait que ce travail ne permette pas d’apprendre. Et surtout un malaise éthique : lorsque la tâche est chronométrée, et le temps imparti insuffisant, les employées ne peuvent accompagner les personnes dépendantes sans les brusquer. Lire sur Voilà le travail

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire