Accueil Sans catégorie Transparence sur le Gender Pay Gap : dernière ligne droite au Royaume-Uni

Transparence sur le Gender Pay Gap : dernière ligne droite au Royaume-Uni

par La rédaction

Les grandes entreprises britanniques n’ont plus que quelques jours pour publier leurs données sur les différences de salaires femmes/hommes, avant d’être sanctionnées. Plus de la moitié ne l’ont pas encore fait.


 

« Le temps est compté » pour les grandes entreprises britanniques. L’Equality and Human Rights Commission(EHRC) les a averties lundi 26 mars : elles n’ont plus que quelques jours pour transmettre leurs rapports sur le Gender Pay Gap.

L’EHRC est l’organisme qui contrôle l’application des règles entrées en vigueur voilà un an et qui exigent la transparence sur les salaires des femmes et des hommes. Les entreprises britanniques de plus de 250 salarié·e·s ont jusqu’au 30 mars pour le secteur public, et jusqu’au 4 avril dans le privé, pour se conformer à la loi.

Passé ce délai, elles recevront une mise en demeure et auront 28 jours pour se mettre en règle. Faute de quoi elles auront affaire à la justice et risqueront une amende, que les tribunaux auront toute latitude pour fixer.

Cette obligation de transparence, à renouveler chaque année, concerne environ 9 000 entreprises britanniques. Elles doivent publier une série de données pour mettre en lumière les inégalités salariales entre femmes et hommes ; les chiffres des salaires et des primes par genre, mais aussi le nombre de femmes et d’hommes dans les différentes fourchettes de salaires. Mais à ce jour, moins de la moitié d’entre elles se sont pliées à l’exercice.

« Les employeurs récalcitrants devront sérieusement se remettre en cause, repenser leurs priorités, se préparer à voir leur réputation gravement entachée et leurs salarié·e·s très mécontent·e·s », commente Rebecca Hilsenrath, patronne de l’Equality and Human Rights Commission

Selon Eurostat, l’écart de salaire horaire net entre les femmes et les hommes (il s’agit d’une moyenne globale, et pas de la différence à travail égal) au Royaume-Uni est de 21%, soit près de 6 points de plus qu’en France. Le gouvernement français a récemment annoncé son intention d’obliger les entreprises à publier sur leur site internet l’écart de salaire global entre les femmes et les hommes.

Voir : Inégalités salariales : le gouvernement veut une obligation de résultats

 

Laisser un commentaire