Accueil DiversNouvelles brèves La VAWA passe enfin l’obstacle républicain

La VAWA passe enfin l’obstacle républicain

par La rédaction

Les républicains du Congrès U.S. ont finalement permis le vote de la loi sur les violences contre les femmes, qu’ils avaient bloquée en 2012.


Ouf de soulagement aux Etats-Unis pour les défenseurs des droits des femmes. L’année passée, la majorité républicaine à la Chambre des représentants avait bloqué la reconduction de la loi sur les violences contre les femmes (Violence against women act, VAWA). Ce texte adopté en 1994, et renouvelé en 2000 et 2005, permet de subventionner les associations de soutien aux victimes de violences domestiques et de leur assurer des protections juridiques. Le Sénat avait voté son renouvellement en 2012 mais le blocage républicain obligeait à reprendre le vote de la loi à zéro (Voir : Pour les Républicains, pas de répit dans la « guerre aux femmes »).

Fin du blocage, jeudi 28 février. La Chambre des représentants a adopté (par 286 voix contre 138) une nouvelle version de la VAWA, déjà approuvée par le Sénat deux semaines plus tôt. Mais de nombreux élus républicains s’y sont opposés jusqu’au bout, à commencer par l’étoile montante du parti, Marco Rubio, au Sénat. Et le leader de la majorité républicaine à la Chambre, Eric Cantor.

« Je ne comprendrai jamais » pourquoi les Républicains ont ainsi fait traîner le renouvellement du texte, a commenté la chef de file des démocrates à la Chambre, Nancy Pelosi.

Le nouveau texte renforce la version de la VAWA en vigueur jusqu’à présent, en étendant ses protections aux LGBT et aux Indiennes (Native Americans). En revanche, la loi n’améliore que faiblement la protection des immigrées sans papiers victimes de violence. La version enterrée en 2012 était plus protectrice. Cette question pourrait être mieux prise en compte dans la future loi sur l’immigration, une priorité affichée du nouveau mandat de Barack Obama.

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire