Accueil Politique & SociétéFamilles Congé parental pour les pères : la Grande-Bretagne avance aussi

Congé parental pour les pères : la Grande-Bretagne avance aussi

par La rédaction

Mais en douceur. Le projet de ‘congé parental flexible’, qui donnerait au père les mêmes droits qu’à la mère, ne devrait pas se concrétiser avant 2015.


 

C’est le quotidien The Daily Telegraph qui dévoile ce plan du gouvernement britannique, vendredi 12 octobre : une future réforme du congé parental, pour impliquer davantage les pères. Ceux-ci pourraient prendre un congé parental de plusieurs mois, à condition que la mère ait repris le travail.

A l’heure actuelle, le père ne dispose que de deux semaines de congé paternité. La mère, elle, peut bénéficier de 39 semaines de congé, rémunéré à 90% du salaire. Elle peut transférer les quelques semaines restantes au père au bout de 6 mois. Avec ce nouveau système de « congé parental flexible », le père pourrait prendre autant de congé que possible, dans la limite de ces 39 semaines, dès que la mère choisit de reprendre le travail.

Le projet de loi devrait être présenté début 2013, mais la mesure ne devrait pas prendre effet avant 2015, souligne le Daily Telegraph. Car le gouvernement craint ses effets sur l’économie. La mesure ne fait d’ailleurs pas l’unanimité chez les conservateurs, un ministre la qualifiant même de « folle » en ces temps d’incertitude économique. Mais il s’agissait d’une promesse de la coalition au pouvoir. Dans une interview l’été dernier, le Premier ministre David Cameron avait jugé « moralement, et économiquement, inacceptable » que des jeunes femmes subissent des discriminations à l’embauche parce qu’elles sont en âge d’avoir un enfant.

Le coût de la mesure est estimé à 22 millions de Livres (27 millions d’Euros) par an. D’après les chiffres officiels, 420,000 familles pourraient bénéficier chaque année de ce système. Mais selon une étude réalisée le mois dernier, seuls 13 500 couples verraient un bénéfice économique à ce que le père prenne ce congé au lieu de la mère.

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

La Norvège renforce son congé parental pour les pères

Le gouvernement relance la réforme du congé parental

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

3 commentaires

09 Aziza 17 octobre 2012 - 09:06

Ce genre de mesure est à prendre avec précaution: il dispense souvent les Etats de créer des structures de garde, c’est la seule raison pour laquelle elle est envisagée. Enfin, quid des mères célibataires, veuves, divorcées, qui sont nombreuses? c’est encore et toujours voir les femmes indissociables du couple, et c’est périlleux. De plus, ce type de situation ne donne aucune indépendance à la mère. Ce qu’il faut aux femmes, c’est des crèches, des garderies, en nombre suffisant, et à des prix abordables!

Répondre
Lili 18 octobre 2012 - 13:30

Le congé parental concerne les pères juste après la naissance. Effectivement, il permet d’économiser les frais de garde quelques temps. Va-t-on se plaindre que les enfants puissent passer quelques semaines de plus à la maison dans un environnement plus calme et en créant un lien avec leur père plutôt qu’en collectivité?
Au contraire, les mères seules seront par ricochet prioritaires en crèches, vu qu’une fois leur congé maternité écoulé, on ne peut pas leur opposer la possibilité de la garde par le père, puisqu’il n’est pas là.

Je ne vois pas le lien avec la question de l’indépendance de la mère. Si l’enfant a un père et une mère, chacun s’en occupe à égalité, il est temps !!!
Les crèches et garderies bénéficient aux parents, pas seulement aux femmes !!

Répondre
09 Aziza 6 novembre 2012 - 08:41

Cela ne répond pas à ma question: le fait qu’idéologiquement, tout est institué autour d’une image de la famille traditionnelle; et que les femmes qui élèvent un enfant sans conjoint, et qui sont nombreuses, sont les grandes oubliées des planifications. Visiblement, les congés parentaux des pays nordiques sont très longs, il ne s’agit plus de la période juste après la naissance. Et c’est là que je dis que cela supplée aux structures de garde.
Enfin, la femme sans conjoint qui rentre chez elle au bout de 3 jours (c’est abherrant, mais c’est comme ça en France depuis une dizaine d’années) avec un nourrisson fragile, si elle n’a pas l’aide de sa mère, sa soeur, bref, un tiers qui fait les courses et achète les couches, vit un enfer, dont nul ne se soucie!!

Répondre

Laisser un commentaire