La crise de l’emploi, vecteur de mixité ?

par La rédaction

La crise de l’emploi favoriserait-elle la mixité des métiers ? C’est l’analyse faite le 25 février par Qapa, un site de mises en relation dédié à l’emploi.

« Devant la pe?nurie de profils, les hommes comme les femmes postulent pour des postes qui ne leurs e?taient pas de?die?s autrefois en mettant en avant leurs compe?tences pluto?t que leur sexe », observe la fondatrice de Qapa, Ste?phanie Delestre.

Sur les 10 secteurs me?tiers les plus demande?s sur Qapa depuis le début de l’année, les femmes sont largement majoritaires elles représentent 60% des demandeuses. Le métier le plus recherché est celui d’esthéticien/ne, pour lequel les postulants sont à 90% des femmes – on compte donc tout de même 10% d’hommes.

Plus surprenant, les demandes pour des postes de secrétariat sont presque à parité femmes/hommes : 55/45%. Et « certains me?tiers comme la garde d’enfant a? domicile sont e?galement en passe de devenir e?gaux avec 60% de femmes et 40% d’hommes », observe Qapa.

Pour autant, les assignations stéréotypées se retrouvent encore dans les inégalités salariales. Et parfois aussi au détriment des hommes. Ainsi, « un homme “Assistant de Direction” sera paye? en moyenne 200 euros net par mois de plus qu’une femme pour le me?me travail. En revanche, cette ine?galite? se retrouve inverse?e en faveur des femmes pour la “Garde a? domicile” ou pour la “vente en Boulangerie-Pa?tisserie”. Pour ces me?tiers, a? travail et compe?tences e?gaux, les hommes sont sous-paye?s. »

 

Partager cet article

3 commentaires

las vegas 27 février 2013 - 11:12

Les gardes à domicile pour personnes âgées afin de leur éviter d’aller finir leurs jours dans les maisons de retraites en nombre insuffisant et parfois fort inconfortables me paraissent assez peu exploitées.
Et çà peut convenir aux hommes comme aux femmes!

Répondre
Lili 27 février 2013 - 13:04

C’est une évolution réjouissante, même si son origine est désolante.

Je note « « Devant la pénurie de profils, les hommes comme les femmes postulent pour des postes qui ne leurs étaient pas dédiés autrefois en mettant en avant leurs compétences plutôt que leur sexe »,

J’avoue que « postuler en mettant en avant leur sexe », faudra qu’on m’explique en quoi ça consiste….

Répondre
taranis 28 février 2013 - 15:49

« Lili »
C’est une évolution réjouissante, même si son origine est désolante.

Je note « « Devant la pénurie de profils, les hommes comme les femmes postulent pour des postes qui ne leurs étaient pas dédiés autrefois en mettant en avant leurs compétences plutôt que leur sexe »,

J’avoue que « postuler en mettant en avant leur sexe », faudra qu’on m’explique en quoi ça consiste….

Lilile il s agit pas de vous déshabiller, ce sont des emplois qui correspondent à des stéréotypes masculins ou féminins par exemple maçon=homme et secrétaire=femme, présentez vous devant le recruteur en inversant les rôles et vous comprendrez l effet de genre. C est la notion de virilité qui s oppose à la féminité. Cela dit j ai pas envie d être maçon non plus, mais la crise aidant les tabous tombent il suffit parfois aux femmes d avoir une bonne forme physique et aux hommes de ne pas se sentir inférieur .

Répondre

Répondre à taranis Annuler la réponse