Accueil Eco & SocialBien-être et richesses Les écarts de salaires hommes/femmes décortiqués

Les écarts de salaires hommes/femmes décortiqués

par La rédaction

27%, 15,6%, 9%… plusieurs chiffres témoignent des écarts de salaires entre hommes et femmes. Quelles différences cachent-ils ? Explications.


Les confusions persistent sur les inégalités salariales entre hommes et femmes en France. « Les femmes, à poste égal, à qualification égale, gagnent en moyenne 27% de moins que les hommes », soulignait François Hollande le 7 mars, en s’appuyant sur la toute dernière étude de l’INSEE : « Le revenu salarial des femmes reste inférieur à celui des hommes« .

Mais « pour combattre efficacement ce fameux écart, il faut d’abord le décortiquer », souligne Najat Vallaud-Belkacem. La ministre des Droits des femmes corrige à juste titre le chef de l’État, ce vendredi dans Le Parisien/Aujourd’hui en France. En précisant : « Les inégalités de salaires à poste égal ne représentent que 9%. Ce sont les plus insupportables ».

Les femmes ont un revenu salarial annuel net inférieur de 28 % à celui des hommes

Décortiquons donc. En 2010 dans le secteur privé, selon les chiffres publiés par l’INSEE ce 8 mars, les femmes ont un revenu salarial annuel net inférieur de 28 % à celui des hommes. Là où est la confusion du chef de l’État, c’est que ce chiffre est une moyenne globale ; il comprend les différences de poste et de qualification. Et s’explique entre autres par le fait que les femmes « occupent plus de 70 % des postes d’employés, qui présentent les niveaux de salaire les plus bas ». Il ne concerne par ailleurs que le secteur privé (voir ci-contre).

Dans le secteur public l’écart de revenu salarial annuel entre hommes et femmes est de 18 %, soit 10 points de moins que dans le privé. Mais il est resté stable ces dix dernières années (Voir : Inégalités salariales persistantes dans la fonction publique) alors que dans le privé, depuis 1995, les écarts ont légèrement diminué entre hommes et femmes, « en particulier du fait que la part des femmes progresse parmi les cadres », note l’INSEE.

A l’heure, les femmes gagnent en moyenne 15,6% de moins que les hommes

Cet écart de 28% intègre aussi l’impact des différences de temps de travail et notamment du temps partiel, à 80% féminin. Pour gommer cet impact, et observer la différence de salaire pour un même temps de travail, il faut prendre en compte le salaire horaire. C’est le mode de comparaison choisi par l’Union européenne, selon laquelle en France en 2010 les femmes gagnaient en moyenne, à l’heure, 15,6% de moins que les hommes. Selon les chiffres de la Dares, organe statistique du ministère du Travail, l’écart de salaire horaire dans les entreprises de plus de 10 salariés était de 14 % en 2009.

La différence « non expliquée » reste de l’ordre de 10%

Ce chiffre prend encore en compte les différences de poste et d’expérience. Calculer la part « non expliquée » de l’écart est une expérience complexe. La dernière fois que l’INSEE et la Dares s’y sont essayé, c’était en 2006. Dans les entreprises de plus de 10 salariés, sur un écart de salaire horaire de 16%, la différence « non expliquée » restait de l’ordre de 10%. C’est cet écart qui est le « reflet de pratiques ou de processus inégalitaires ou discriminatoires ».

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

1 commenter

hic 12 mars 2013 - 17:48

A noter aussi les chiffres qui traduisent le point de vue duquel on se place; ceux que vous citez sont ceux du point de vue masculin; si l’on se place du point de vue féminin, les chiffres sont encore plus élevés (37% il me semble)

Répondre

Laisser un commentaire