Accueil Economie Les socialistes européens insistent pour des quotas dans les CA

Les socialistes européens insistent pour des quotas dans les CA

par La rédaction

La consultation publique sur l’opportunité de quotas pour féminiser les instances dirigeantes des entreprises dans l’Union européenne vient de s’achever. Les socialistes européens appellent désormais la Commission à agir avant la fin de l’année.


 

Le Parti socialiste européen (PSE) appelle la Commission européenne à ne pas perdre de temps pour imposer des quotas de genre dans les Conseils d’administration (CA) des grandes compagnies de l’Union. « Le temps des excuses et des délais est terminé » ; il faut agir de manière « forte et rapide », souligne Zita Gurmai, la présidente du PES, qui regroupe les partis socialistes de l’Union.

Le 5 mars, la Commissaire européenne à la Justice, Viviane Reding, avait annoncé le lancement d’une consultation publique sur la question. Cette consultation s’est achevée le 28 mai. Le PSE appelle désormais la Commission à présenter « des propositions concrètes, c’est à dire des mesures législatives et des sanctions concrètes », au plus tard la fin de cette année 2012.

Cette consultation était dénoncée par certain-e-s comme une volonté de gagner du temps. En juillet 2010, en effet, Viviane Reding menaçait de prendre des mesures d’ici mars 2012… A cette date, la part des femmes dans les CA des grandes entreprises en Europe atteignait 13,7%. « A ce rythme, il faudrait plus de 40 ans pour atteindre un équilibre entre sexes », reconnaissait la Commissaire européenne.

« Nous devons apprendre de pays comme la Norvège, la Belgique et la France, où un équilibre de la carotte et du bâton a abouti à des résultats positifs », insiste Zita Gurmai.

La Norvège a été le premier pays à instaurer un tel système de quotas en 2003 – et à inclure, en 2005, la menace de dissolution de la compagnie. Résultat : aujourd’hui, tous les CA des grandes entreprises norvégiennes comptent au moins 40% de femmes. La France, qui a légiféré en 2011, a connu la progression la plus spectaculaire en Europe et vient de dépasser les 21% de femmes dans les CA des entreprises cotées au CAC 40. Deux d’entre elles, EADS (qui vient de renouveler, ce 31 mai, un CA 100% masculin) et STMicroelectronics, restent fermées aux administratrices.

 

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire