Reconnaître les pleurs de bébé : pas d’instinct maternel

par La rédaction

BebeSelon une étude, les pères réussissent autant que les mères à reconnaître les pleurs de leur bébé parmi d’autres. Ce n’est pas une question d’instinct mais d’expérience.


 

« Les pères sont tout aussi bons que les mères pour reconnaître les pleurs de leur bébé » : c’est la conclusion – et le titre – d’une étude publiée mardi 16 avril dans la revue Nature Communications (accès payant). Voilà qui met à mal l’idée reçue selon laquelle la maman serait plus attentive que le papa aux cris de bébé. Une idée reçue véhiculée par le concept de « l’instinct maternel » et effectivement intériorisée par les parents : « Lors d’une enquête conduite à l’université de Saint-Étienne auprès de 500 personnes, la moitié des gens interrogés estimaient que les parents sont incapables de reconnaître les pleurs de leur bébé parmi d’autres. Et ceux qui pensaient que c’était possible affirmaient que seule la mère en serait capable », note Le Figaro.

Rien de tout cela, selon les résultats de cette étude franco-britannique. Le panel étudié par les chercheurs était certes restreint : 27 pères et 29 mères, en France et en République démocratique du Congo, devaient reconnaître les pleurs de leurs bébés parmi quatre autres cris. Mais les résultats sont forts : dans 90% des cas, les parents ont reconnu leur progéniture à l’oreille. Et les pères autant que les mères.

Les plus réceptifs étaient les parents- pères comme mères là encore – qui disent passer au moins quatre heures par jour auprès de leur enfant. Cette capacité d’attention n’est donc pas une affaire d’instinct mais d’expérience, concluent les chercheurs. L’équipe compte poursuivre ses travaux pour identifier d’éventuelles différences entre père et mère quant à leur capacité à comprendre la raison des pleurs de bébé.

 

 

Partager cet article

6 commentaires

cih 18 avril 2013 - 04:47

D’ou l’intérêt du congé paternité histoire qu’ils acquièrent cette expérience de 4 h / jour de pleurs 😉 CQFD

Répondre
De profundis 18 avril 2013 - 06:27

c’est dingue que des gens croient encore à l’instinct maternel…. Surtout les apprentis pédopsy

Répondre
taranis 18 avril 2013 - 08:59

Effectivement pour développer un instinct encore faut il être auprès des bouts de choux. Le développement de l’instinct maternel vient du fait que les enfants c’est depuis la nuit des temps un rôle dévolu traditionnellement aux mères .Quand nous observons les « nouveaux papas » (les vrais..) nous voyons bien qu’ils ne sont pas dépourvus du même feeling, il suffit simplement d’enterrer préjugés et stéréotypes. Les enfants ont besoin d’amour, de tendresse et de réconfort, tout être humain peut donner cela, il n’y a rien de biologique à cette vérité. Maintenant ce constat va il être analysé pour renforcer la parentalité ou a nouveau pris comme prétexte pour faire pression sur les mères divorcées pour justifier la garde alternée et avec elle la réduction des pensions alimentaires.… Vont-ils aussi faire du présentéisme au foyer plutôt qu’au boulot. Personnellement je ne sens pas vraiment cette évolution, il ya plus de Maitres Coq que de Papas Poules.

Répondre
09 Aziza 18 avril 2013 - 15:02

Qu’un père soit aussi capable qu’une mère de reconnaître les pleurs de son bébé, c’est vrai, je l’ai constaté moi même. Par contre, je suis réservée sur le fait qu’un enfant  » a surtout besoin d’amour et de réconfort », qui pourraient être donnés aussi bien par quiconque. Non. Un enfant a été porté par sa mère, a échangé neuf mois avec elle, s’est formé en entendant sa voix(certes il a peut être entendu celle du père, mais elle était externe)ce qui le rassure à la naissance, c’est la continuité de ce lien. Quant à la mère, les modifications hormonales permettent non seulement l’allaitement, mais ce qu’on nomme la « préoccupation maternelle » , qui lui permet de s’adapter aux besoins du bébé sans devenir folle; mais aussi de « négocier  » avec lui. Elle s’appuie pour se faire sur l’expérience des autres femmes de sa famille qui ont été mères, ce qu’elle en a retenu, ce qu’elles en disent encore. De même un père dont le propre père a pris soin de lui bébé fera cela plus facilement.Mais ce seront des soins « paternants ». Cela ne veut pas dire qu’ils sont sans valeur, évidemment! Un père et une mère, ce sera toujours différent, mais de valeur égale. Et si on se penchait un peu pour changer sur l’envie d’utérus de certains hommes?

Répondre
De profundis 18 avril 2013 - 19:10

les hommes qui ne vont pas s’occuper de bébé n’ont pas un pb d’ouïe mais un pb de cul lourd. Peuvent pas se lever, ils appellent ça l’instinct maternel… Les autres ont une oreille comparable à celle des femmes

Répondre
taranis 19 avril 2013 - 08:34

[quote name= »09 Aziza »]Qu’un père soit aussi capable qu’une mère de reconnaître les pleurs de son bébé, c’est vrai, je l’ai constaté moi même. Par contre, je suis réservée sur le fait qu’un enfant  » a surtout besoin d’amour et de réconfort », qui pourraient être donnés aussi bien par quiconque.

C’est exact Aziza, je n’ai pas voulu dire qu’un père et une mère avait le même lien biologique et la même approche sentimentale avec son enfant, loin de moi de d’effacer 9 mois de grossesse, l effet hormonal et les seins qui gonflent, puis le rapport que l’on choisi ou pas avec l’allaitement, ils sont des traits de la féminité (Que certains hommes jalousent en effet mais… peut être pas pour tout). L’égalité oui mais dans nos différences sexuées évidemment Mais papa peut aussi se lever la nuit pour réconforter Bébé, il peut aussi donner de l’amour en changeant sa couche ou en enlaçant maman quand elle donne le sein. Le fond que moi je retiens de cet article c’est qu’il met en avant l’existence d’un lien paternel fort si on l’exploite par l’expérience (ou parental pour englober le social), la bonne parentalité, cela ne se mesure pas, il n’est pas question de hiérarchiser, cela serait aussi fixer des limites. Vous ne pouvez dire aux hommes que vous êtes meilleures et ensuite leur faire le reproche de vous laissez faire. Maintenant nous sommes toutes un peu comme vous, un peu fière,un peu
«Maman » quoi !! Bisous

Répondre

Répondre à 09 Aziza Annuler la réponse