Accueil Eco & SocialBien-être et richesses Sous-emploi : les femmes d’abord

Sous-emploi : les femmes d’abord

par Isabelle Germain

Photographie du marché du travail en 2011 par l’INSEE : 5,1% des personnes ayant un emploi sont en situation de sous emploi. Des femmes dans près des trois quarts des cas. Un chiffre en hausse.


En France, « en 2011, 25,8 millions de personnes ont un travail et 2,6 millions sont au chômage au sens du BIT [Bureau international du travail].  Sur dix personnes qui travaillent, on compte un non-salarié, cinq ouvriers ou employés et quatre cadres ou professions intermédiaires…. 5,1% des personnes ayant un emploi sont en situation de sous emploi. Cette situation est plus courante parmi les jeunes, les employés et les femmes. »  Ces dernières pouvant être aussi jeunes et employées…

La photographie du marché du travail en 2011 publiée par l’INSEE, mercredi 26 septembre, est très nette : le sous emploi est massivement féminin. « Sous emploi » signifie que la personne a un emploi, le plus souvent à temps partiel, mais qu’elle souhaite travailler davantage. En 2010, les femmes représentaient 70,4% des personnes en sous emploi, en 2011 cette proportion est passée à 73,4%.

Des parlementaires comme Marie-Jo Zimmerman et Danièle Bousquet ont plusieurs fois alerté leurs collègues sur la nécessité de légiférer sur le temps partiel subi… sans grand succès jusque là. Le sujet figure au menu des négociations sur l’égalité professionnelle qui viennent de s’ouvrir entre les partenaires sociaux et doivent aboutir avant le printemps…

Les cinq professions féminines les plus courantes sont : aide à domicile ou aide ménagère, assistante maternelle ou gardienne d’enfants, adjoint administratif de la Fonction publique, secrétaire et aide soignante.

Les métiers masculins les plus courants : conducteur routier, ingénieur et cadre d’étude, maçon qualifié, coursier et magasinier qualifié.

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Toujours plus de femmes en sous-emploi

La réforme du temps partiel est urgente

Pour l’OCDE, la croissance passe par les femmes

Les employées dans l’angle mort d’une certaine gauche

Le sexe des programmes politiques
 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire