Accueil Economie 59 jours de plus pour un salaire égal

59 jours de plus pour un salaire égal

par La rédaction

La Journée européenne de l’égalité salariale est fixée cette année au 28 février. Chaque année un peu plus tôt, signe que les écarts de salaires femmes/hommes se réduisent. Mais pas de quoi sortir le champagne, souligne Viviane Reding.


16,2% : c’est l’écart de salaire horaire entre femmes et hommes dans l’Union européenne, selon les derniers chiffres publiés par la Commission européenne à l’occasion de l’Equal Pay Day 2013, le 28 février.

Cette « Journée de l’égalité salariale », instaurée en 2011 (Voir : Une journée de l’égalité salariale en ordre dispersé), marque la date jusqu’à laquelle les femmes devraient travailler pour gagner autant que le salaire annuel d’un homme au cours de l’année passée – soit 59 jours de plus cette année .

Après le 5 puis le 2 mars, le 28 février : l’Equal Pay Day a lieu de plus en plus tôt, signe que l’écart se réduit. Le tout dernier chiffre de 16,2% est celui mesuré en 2010 par Eurostat, l’agence statistique européenne. Il était de 17,1% deux ans plus tôt. En France, l’écart est tout juste inférieur à la moyenne européenne : 15,6% (voir toutes les données).

Mais « il n’y a pas lieu de se réjouir. L’écart salarial est encore très large et le progrès est davantage la conséquence d’une baisse du salaire des hommes que d’une hausse de celui des femmes », souligne Viviane Reding, la Commissaire européenne à la Justice.

Une directive à revoir ?

Cette journée est aussi pour la Commission européenne l’occasion de mettre en avant son projet « L’égalité paie ». Dans ce cadre, 150 sociétés européennes se retrouveront à Bruxelles pour partager leurs bonnes pratiques en matière d’égalité des sexes en entreprise.

La Commission annonce par ailleurs pour le mois de juin un rapport sur l’application de la directive de 2006 sur l’égalité de traitement entre hommes et femmes au travail, qui prévoit notamment que « pour un même travail ou pour un travail auquel est attribuée une valeur égale, la discrimination directe ou indirecte fondée sur le sexe est éliminée dans l’ensemble des éléments et conditions de rémunération. »

En mai dernier, le Parlement européen demandait davantage à la Commission (Voir : Le Parlement européen insiste pour l’égalité salariale). Les eurodéputés votaient une résolution appelant à revoir cette directive « avant le 15 février 2013 », en y apportant des définitions plus précises concernant la question des rémunérations.

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

2 commentaires

Lili 28 février 2013 - 11:45

59 jours travaillés, ça fait à peu près trois mois !!! C’est énorme !!!

Répondre
taranis 28 février 2013 - 13:59

« Lili »
59 jours travaillés, ça fait à peu près trois mois !!! C’est énorme !!!

Oui c’est effectivement le nombre de jours supplémentaires que les femmes devraient travailler pour gagner un montant équivalant au salaire perçu par les hommes: cet écart est actuellement de 59 jours, de sorte que cette année, l’événement a lieu le 28 février. C’est une unité de mesure symbolique que l’on souhaite faire aller chaque année toujours vers une réduction. 16,2 %: tel est l’écart moyen des rémunérations horaires entre les hommes et les femmes dans l’UE Cet écart reste substantiel et sa contraction est plus le résultat d’une diminution des rémunérations des hommes que d’un accroissement des salaires des femmes. Le principe de l’égalité des rémunérations entre les travailleurs masculins et les travailleurs féminins pour un même travail est inscrit dans les traités européens depuis 1957. Il est grand temps de l’appliquer partout.

Répondre

Laisser un commentaire