Accueil International Anne Hidalgo boycotte l’Urban 20 de Riyad, solidaire avec une militante féministe

Anne Hidalgo boycotte l’Urban 20 de Riyad, solidaire avec une militante féministe

par La rédaction

Pour marquer son soutien à la militante saoudienne Loujain Al-Hathloul emprisonnée depuis 2018 pour son engagement féministe, la maire de Paris renonce à la conférence des capitales du G20.

La maire de Paris  a annoncé qu’elle ne participerait pas à la conférence des maires d’Urban 20, qui devait réunir les maires des grandes villes du G20, organisée virtuellement depuis Riyad en Arabie saoudite, a indiqué Le Parisien mercredi 30 septembre alors que débutait cette rencontre. Anne Hidalgo « ne peut pas envisager de le faire alors que l’Arabie saoudite maintient en détention Loujain Al-Hathloul, qui a été faite citoyenne d’honneur de la ville de Paris en 2019 », a affirmé l’entourage de la maire au quotidien.

Loujain Al-Hathloul, jeune militante saoudienne de 30 ans, combat pour les droits humains et la protection des femmes victimes de violences domestiques. Elle est emprisonnée dans son pays, depuis mai 2018 pour avoir selon les autorités « tenté de porter atteinte à la sécurité et à la stabilité du royaume (…) et de saper l’unité nationale » écrit L’Orient-Le Jour. Elle avait été arrêtée aux côtés de plusieurs personnes impliquées dans une campagne en faveur des droits des femmes en Arabie saoudite. En 2014, elle avait déjà écopé de 73 jours de prison pour avoir conduit alors que c’était interdit aux femmes dans le royaume. Les Saoudiennes n’ont obtenu le droit de conduire qu’en 2018. En août 2019, le frère de Loujain Al-Hathloul a indiqué que les autorités saoudiennes avaient proposé à la militante de la libérer en échange d’une déclaration filmée où elle assurerait ne pas avoir été torturée et agressée sexuellement en prison .

Le maire de New York, Bill de Blasio a aussi décidé de ne pas participer à cette conférence. La semaine dernière, un appel au boycott avait été lancé par une coalition internationale de groupes de défense des droits humains, arguant que la date de l’Urban G20 coïncidait avec le deuxième anniversaire de l’assassinat du journaliste saoudien Jama Khashoggi,  le prince héritier Mohammed ben Salmane étant accusé par la Turquie et des défenseurs des droits humains d’être le commanditaire du meurtre de ce journaliste.

Lire aussi dans Les Nouvelles News

ARABIE SAOUDITE À LA COMMISSION DES FEMMES DE L’ONU : LA BELGIQUE « REGRETTE » SON VOTE
QUAND L’ARABIE SAOUDITE S’OCCUPE À L’ONU DE « L’AUTONOMISATION DES FEMMES »
EN ARABIE SAOUDITE, LA RÉVOLUTION DU VOLANT ?
NOUVEL APPEL POUR « DONNER PLUS DE VOIX » AUX FEMMES À L’ONU

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire