Accueil MédiasBruits et chuchotements Quotas dans les CA : le risque du « paravent »

Quotas dans les CA : le risque du « paravent »

par La rédaction

L’étude d’un think tank britannique souligne que la fixation de quotas pour féminiser les conseils d’administration ne s’accompagne pas d’une féminisation des postes exécutifs.


 

« Les quotas n’aident pas les femmes à accéder aux postes de direction » : le titre de l’étude du High Pay Center publiée mercredi 12 décembre est sans appel. Pour ce think tank britannique indépendant, la mise en œuvre de quotas pour féminiser les conseils d’administration (CA) présente le risque de fournir « un paravent » à des entreprises réticentes à promouvoir les femmes aux postes exécutifs, les vrais postes de décision.

L’étude (ici en anglais) souligne que le premier pays à avoir mis en place de tels quotas, la Norvège, a atteint une représentation record de femmes à des postes d’administration non exécutifs : 35%… « Mais la proportion de femmes aux postes de direction exécutifs n’a que modestement augmenté ces 5 dernières années, de 15 à 18% ».

La tendance est la même dans les autres pays européens ayant mis en œuvre des quotas dans les conseils d’administration, comme la France, la Belgique, l’Espagne ou l’Italie (voir tableau ci-dessous). Ainsi la France a vu la part de femmes dans les CA passer de 10 à 24% en 3 ans. Mais cela concerne essentiellement des postes non exécutifs. Pour les postes de haute direction le progrès est beaucoup moins marqué : de 9 à 16% entre 2007 et 2012. Par ailleurs, aucun de ces pays ne compte de grande entreprise dirigée par une femme.

« Le vrai sujet pour la promotion de la diversité concerne la façon de favoriser l’accès à davantage de femmes à des postes de direction exécutifs », conclut le High Pay Center.

La question des quotas se pose désormais à l’échelle européenne, puisque le projet de directive présenté le mois dernier par Viviane Reding prévoit un objectif de 40% de femmes dans les CA en 2020. Pour les postes exécutifs, en revanche, il est demandé aux entreprises de se fixer des objectifs de représentation et de faire part annuellement des progrès réalisés… mais sans la moindre contrainte.

HPCQuotas

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Féminisation toujours attendue à la tête des grandes entreprises

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire