Accueil Politique & Société Joséphine Baker dans le temple des « grands hommes »

Joséphine Baker dans le temple des « grands hommes »

par Camille Saint-Cricq

Joséphine Baker par Jack de Nijs

L’artiste franco-américaine, figure de la Résistance et de la lutte antiraciste, entrera au Panthéon le 30 novembre. Elle sera la sixième femme.

Le président a osé. La pétition « Osez Joséphine Baker au Panthéon » lancée en 2019 a été entendue. L’Elysée a confirmé les informations publiées par Le Parisien:  Joséphine Baker, chanteuse et danseuse, figure de la Résistance et de la lutte antiraciste, sera la première femme noire et la sixième femme à entrer dans la nécropole parisienne dédiée aux « grands hommes ». Le monument étant toujours orné de l’épitaphe « Aux grand hommes, la partie reconnaissante »

lire : EN FINIR AVEC LES « GRANDS HOMMES » AU FRONTON DU PANTHÉON ?

Née dans le Missouri en 1906, décédée en 1975, Joséphine Baker est enterrée à Monaco. Mariée deux fois à l’âge de 15 ans, issue d’un milieu très pauvre, elle avait suivi une troupe de vaudeville noire, fut remarquée par un producteur et, à 19 ans, devint une star de « la Revue nègre » à Paris avant de devenir la star la plus populaire du music-hall. Elle s’engage dans la Résistance en 1939 et fait notamment passer des informations inscrites à l’encre sympathique sur ses partitions de musique. Envoyée en mission au Maroc elle part en tournée au profit de la Résistance et sera nommée sous-lieutenant des troupes féminines auxiliaires de l’armée de l’air française. Elle fut décorée de la Légion d’honneur, de la Croix de guerre et de la Médaille de la Résistance. L’interprète de la célèbre chanson J’ai deux amours  avait choisi de s’installer en Dordogne en 1936, au château des Milandes. Elle y avait élevé ses douze enfants adoptifs et aménagé un music-hall et un parc de loisirs. Elle en a été expulsée en 1968, ruinée, et a rejoint Monaco.

« incarnation de l’esprit français »

L’artiste franco-américaine entrera au Panthéon le 30 novembre « parce qu’elle est l’incarnation de l’esprit français » indique l’Elysée qui souligne qu’elle fut « engagée dans la Résistance, inlassable militante antiraciste ». « A travers ce destin, la France distingue une personnalité exceptionnelle, née américaine, ayant choisi, au nom du combat qu’elle mena toute sa vie pour la liberté et l’émancipation, la France éternelle des Lumières universelles » ajoute le communiqué.

Elle sera donc la sixième femme à entrer au Panthéon. La première fut Sophie Berthelot, inhumée en 1907 pour ne pas être séparée de son mari, le scientifique Marcellin Berthelot. Il fallut ensuite attendre 1995 pour faire entrer la physicienne Marie Curie. Puis 2015 pour les résistantes Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle-Anthonioz. Et, en 2018 Simone Veil, figure incontournable de la vie politique française.

De nombreuses féministes applaudissent l’entrée de Joséphine Baker au Panthéon mais regrettent que Gisèle Halimi ne l’accompagne pas. Le chef de l’Etat a annoncé le 23 août qu’il rendrait un hommage national aux Invalides à l’avocate, militante des droits des femmes. « Sa “farouche liberté”, elle l’utilisa pour libérer les autres. Par ses combats pour l’égalité, Gisèle Halimi changea et change encore la vie de millions de femmes. En accord avec sa famille, la Nation lui rendra hommage début 2022 aux Invalides », a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Lire aussi dans Les Nouvelles News

21 % DE FEMMES DANS LA LISTE DE LA DIVERSITÉ

L’ELYSÉE OUVRE LA VOIE À LA PANTHÉONISATION DE GISÈLE HALIMI

SIMONE VEIL REPOSERA AU PANTHÉON

LES MONUMENTALES : LES FEMMES À LA RECONQUÊTE DU PANTHÉON

DANS LE FIGARO, « GENEVIÈVE ET GERMAINE » AU PANTHÉON

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com