Cherie Blair lors de l'ouverture de l'université d'été du Medef
Les patrons vont s’occuper des enfants

« Place aux enfants » était le thème de la première journée de l’Université d’été du Medef. Dans un cadre presque bucolique, les patrons en sont venus à envisager la « décroissance prospère » et un capitalisme éthique… Preuve que le patronat se féminise un peu à sa tête et dans les têtes. Reste à passer aux actes.

source : www.economist.com
Le coût du bonheur Big Mac dans le monde

Combien d’heures de travail pour un Big Mac ? The Economist vient de publier son étude annuelle prenant le sandwich pour indice de la disparité des salaires moyens dans différentes métropoles. La sociologue Marie Duru-Bellat, pour sa part, dans les pas de l’économiste Branko Milanovic, rappelle la nécessité de nouvelles mesures des inégalités mondiales : combien de Big Mac peuvent s’offrir Jérôme Kerviel, un ex-salarié de Molex et un paysan indonésien ?

grand emprunt
Un grand emprunt pour quoi faire ?

Nicolas Sarkozy a fixé à la commission pilotée par Alain Juppé et Michel Rocard une feuille de route plutôt industrielle. Les investissements d’avenir pour la France ne devraient-ils pas se situer, aussi, au niveau social, en amont  des investissements industriels ?

école
Grippe A/H1N1, le Gouvernement néglige la garde des enfants

Lorsque trois cas seront avérés, il faudra fermer les classes. Mais qui va garder les enfants ? « Solidarité familiale », répond Luc Chatel, le ministre de l’Éducation. A ses yeux, le virus est donc une affaire publique jusqu’à la fermeture des classes. Ensuite il devient une affaire privée. Pas d’accord disent des parents et quelques organisations syndicales. Il faut envisager différents scenarii et prévoir une politique ad’ hoc.

tous communautaristes
Où est le communautarisme ?

Minorités visibles, homos, femmes… Lorsque ces groupes luttent contre les discriminations dont ils sont l’objet, la tentation est grande de leur reprocher une forme de communautarisme. Seul l’homme blanc hétéro échappe à ce phénomène. Et si le communautarisme n’était pas là où on croit ?

Joëlle Le Gall, professeure de Qi Cong
Arts martiaux : de l’art de la guerre à l’art de vivre

Hier, Bruce Lee, roi du kung fu, crevait l’écran à coups de pieds et de poings. Aujourd’hui, les grands maîtres volent d’arbres en arbres, à l’image du film Tigres et dragons. Une évolution cinématographique qui traduit une nouvelle approche des arts martiaux. Au-delà des traditionnels judo ou karaté, des disciplines basées sur la relaxation ou la quête de l’énergie font de plus en plus d’adeptes dans une belle mixité qui mêle hommes, femmes, jeunes et moins jeunes.

css.php